•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1000 emplois éliminés en raison de l’annulation de Keystone XL

Le pipeline Keystone traverse un terrain montagneux avec des arbres.

Joe Biden a annulé un permis essentiel pour le projet Keystone XL dès son assermentation.

Photo : Associated Press

Radio-Canada

TC Énergie prévoit d’éliminer 1000 postes en construction liés au projet d’expansion de l’oléoduc Keystone, dont le permis vient d’être annulé.

L'entreprise a suspendu la construction mercredi, juste avant que le président américain Joe Biden ordonne l’annulation de son permis par décret, comme il avait promis de le faire.

TC Énergie avait précédemment affirmé que des milliers d’emplois seraient perdus si le projet était annulé. Le premier ministre albertain, Jason Kenney, a affirmé que 2000 emplois seraient touchés par cette décision.

Le projet Keystone XL visait à transporter 830 000 barils de pétrole par jour de l’Alberta jusqu’au Nebraska. Quelque 200 kilomètres de pipeline avaient déjà été installés, entre autres le long de la frontière canado-américaine. La construction de stations de pompage en Alberta et dans plusieurs États américains avait également commencé.

Dimanche dernier, TC Énergie avait annoncé un plan pour éliminer les émissions de gaz à effet de serre produits lors de l'exploitation de Keystone XL, alors même que l’avenir du projet semblait menacé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !