•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Deschênes nommé recteur de l'UQAR

François Deschênes est debout dans un couloir vitré.

François Deschênes devient le neuvième recteur de l'Université du Québec à Rimouski.

Photo : Gracieuseté : UQAR

François Deschênes devient le neuvième recteur de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Il succède ainsi à Jean-Pierre Ouellet, qui occupait ce poste depuis 2012 et prend sa retraite.

La nomination de François Deschênes a été officialisée mercredi par le Conseil des ministres du Québec. Il entrera en poste le 1er février.

François Deschênes occupait le poste de vice-recteur à la formation et à la recherche de l'UQAR depuis 2012. Il était déjà à l'emploi de l'UQAR depuis 2008, comme doyen des études de cycles supérieurs et de la recherche.

Ayant grandi à Rimouski, il admet que cette nomination prend un sens particulier.

J'ai grandi à côté de cette université-là, donc c'est certain que de pouvoir contribuer à son développement et à celui des régions qu'elle dessert, c'est très important pour moi, c'est une de mes motivations premières.

François Deschênes, recteur de l'UQAR

Il indique que la gestion de la pandémie sera sa priorité à court terme, mais il entend également poursuivre le développement de l'UQAR.

Au-delà de passer à travers de la période actuelle, la pandémie nous a imposé de changer nos façons de travailler, d'enseigner, de faire de la recherche. On aura des conclusions à tirer sur ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins bien pour voir ce qu'on peut, après la pandémie, conserver comme améliorations, explique M. Deschênes.

On aura vraiment un post-mortem à faire pour avoir une université du futur encore mieux adaptée, qui sera flexible et qui saura éliminer peut-être quelques lourdeurs qui existaient, ajoute-t-il.

À plus long terme, il entend investir de nombreux efforts pour favoriser le recrutement d'étudiants, dans un contexte démographique difficile. Il envisage notamment la création de nouveaux programmes.

Quand on forme huit diplômés dans un secteur donné, en Gaspésie ou sur la Côte-Nord, si ces huit diplômés demeurent dans la région après, c'est crucial, affirme le recteur.

François Deschênes est titulaire d’un doctorat en informatique temps réel, robotique et automatique de l’École nationale supérieure des mines de Paris et d’un doctorat en mathématiques (informatique) de l’Université de Sherbrooke.

Un concours pour pourvoir le poste de vice-rectrice ou de vice-recteur à la formation et à la recherche, laissé vacant par M. Deschênes, sera ouvert sous peu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !