•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paver la voie pour mettre fin à la discrimination culturelle des jeunes Autochtones

Des femmes, debout le poing levé.

Des membres des communautés autochtones se sont rassemblés pour soutenir les élèves autochtones qui subissent une discrimination ou une humiliation lorsqu'ils portent des vêtements traditionnels.

Photo : ben nelms/cbc / Ben Nelms

Radio-Canada

Des dizaines de membres des communautés autochtones du Grand Vancouver se sont rassemblés en soutien à Bella Kulak, une élève saskatchewanaise qui a été humiliée par une éducatrice scolaire en raison d’une jupe traditionnelle qu’elle portait lors de la journée officielle de l'école.

Avoir honte de porter des vêtements traditionnels a eu un impact sur beaucoup d'entre nous, indique celle qui est à la fois organisatrice du rassemblement et membre de Mouvement d’action autochtone, Kat Norris.

Pour elle, créer ce rassemblement était primordial pour sensibiliser à l’ostracisme et à l’humiliation que peuvent subir les membres des communautés autochtones lorsqu’ils portent des vêtements liés à leur culture.

Les critiques envers les traditions autochtones ont poussé beaucoup de membres des Premières Nations au silence et à la honte, déplore Kat Norris.

Je suis vraiment fier de la jeune femme qui utilise sa voix parce qu'on nous a trop longtemps appris à ne pas utiliser nos voix, poursuit-elle.

Porter la jupe en ruban pour paver une nouvelle voie

La jupe en ruban n'est pas historiquement traditionnelle, mais elle est devenue un des symboles de nos traditions et de notre culture, dit Kat Norris.

Par ailleurs, plusieurs des femmes sur place arboraient fièrement une jupe en ruban.

Des jupes colorées.

La jupe en ruban est devenue un des symboles des traditions et de cultures des Premières Nations.

Photo : ben nelms/cbc / Ben Nelms

Mavel Nahanee faisait partie du groupe.

L’élève de 9e année qui fréquente une école du district 44 de West Vancouver dit que porter une jupe en ruban fait partie de son expression identitaire.

Cela fait partie d'embrasser qui nous sommes, lance-t-elle.

La jeune fille ajoute que de porter la jupe à ruban permet aussi de paver une nouvelle voie contre le racisme.

Il est vraiment important que nous soyons tous solidaires, surtout avec une si jeune fille. Et le racisme joue un rôle très important chez les Autochtones, les Noirs et les gens de couleur. Il est donc très important que nous nous serrions les coudes maintenant que les choses bougent, souligne Mavel Nahanee.

Avec des informations de Marc-Antoine Bélanger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !