•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CSS des Rives-du-Saguenay ne veut pas que les masques récupérés soient incinérés

Plan rapproché d’une boîte de carton sur laquelle est inscrit le mot « RECYCLEZ »  en lettres majuscules vertes. Un masque obstrue partiellement la chute de la boîte.

Une boîte Zéro Déchet de TerraCycle destinée au recyclage des masques de procédure.

Photo : Radio-Canada

Le Centre de services scolaire (CSS) des Rives-du-Saguenay, comme d'autres au Québec, planche sur divers scénarios qui lui permettraient de récupérer les masques de procédure portés par les élèves de ses établissements secondaires.

Depuis le retour en classe lundi au secondaire après une pause d’un mois, deux de ces masques sont fournis aux adolescents chaque jour, comme l’exige la santé publique. Pour ceux qui prennent l’autobus scolaire pour rentrer à la maison, un troisième masque est remis. Les enseignants en utilisent également.

Les établissements de la région se retrouvent donc avec des milliers de masques souillés. Le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay évalue les différentes options de récupération qui s'offrent à eux.

La conseillère en communication, Claudie Fortin, explique qu'il est impératif, pour le centre de services scolaire, de récupérer les masques souillés et non de les jeter.

On fait des recherches pour vérifier qu’une fois que l’entreprise vient récupérer nos masques de procédure souillés, qu’ils soient vraiment récupérés et non simplement jetés ou brûlés ou incinérés. On est à la recherche d’une telle entreprise et présentement, on traite les masques comme des déchets médicaux puisqu’ils sont considérés comme tels, a expliqué la porte-parole du CSS des Rives-du-Saguenay.

Plus de 4,7 millions de masques seront utilisés, chaque semaine, au Québec. L’impact environnemental de ces équipements de protection individuels (EPI) s'annonce important et de nombreuses écolessont à la recherche de solutions pour qu’ils ne soient pas jetés.

Mardi, une attachée de presse du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, a indiqué à la Presse canadienne que les dépenses encourues pour l'achat et le recyclage de ces masques seront remboursées aux centres de services scolaires.

Un demi-million en masques pour la région

Les masques sont achetés en gros par le Centre d'acquisitions gouvernementales (CAG), qui les fournit au ministère de l’Éducation. Le CAG a procédé à cinq envois aux centres de services scolaires de la région entre le 10 août et le 11 janvier, pour un total de 460 950 unités acheminées. Le ministère de l’Éducation a indiqué qu’environ 678 500 de ces masques chirurgicaux ont été réservés pour des écoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le prix unitaire moyen des masques de procédures est de 0,80$ (en dollars canadiens) ce qui signifie que plus d’un demi million de dollars ont dû être investis par le gouvernement, seulement pour pourvoir les besoins des élèves de la région et les protéger de la COVID-19.

Avec Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !