•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La majorité des résidents des CHSLD de la région maintenant vaccinés

Une infirmière clinicienne s'apprête à vacciner une résidente du CHSLD Saint-Célestin.

Rosa Pellerin, 106 ans, a reçu mardi le vaccin contre la COVID-19 au centre d'hébergement Saint-Célestin, où elle réside.

Photo : CIUSSS MCQ

Radio-Canada

L'opération de vaccination contre la COVID-19 s'est terminée mardi dans la majorité des CHSLD de la région. Des résidents de trois centres d'hébergement aux prises avec des éclosions n'ont toutefois pas encore reçu le vaccin.

66 résidents du CHSLD Louis-Denoncourt de Trois-Rivières pourront finalement être vaccinés jeudi, malgré la mise sous tension des derniers jours.

Ceux des centres d’hébergement Cooke, à Trois-Rivières, et Frederick-George-Heriot, à Drummondville, devront encore patienter.

Les experts du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) ainsi que ceux de la santé publique analysent la configuration des lieux pour voir s’il serait possible d'y procéder à la vaccination de façon sécuritaire.

Dans le cas contraire, ils attendront un statut d’éclosion allégé, soit 7 jours sans nouveaux cas, pour procéder. L’attente pourrait prendre quelques jours, puisque de nouveaux cas ont été répertoriés dans les deux centres de soins au cours des 24 dernières heures.

Prioriser le personnel dans les milieux en éclosion ?

L'enjeu pour la vaccination dans les CHSLD touchés par des éclosions est de s'assurer que les personnes récemment vaccinées n'aient aucun contact avec les personnes infectées, puisque le vaccin ne procure pas d'immunité avant au moins 14 jours.

Le Dr Frédéric Picotte, médecin à l'urgence de l'Hôpital du Centre-de-la-Mauricie, considère que le risque en vaut la chandelle et que la vaccination devrait aller de l’avant dans ces CHSLD.

Il estime toutefois qu'il serait préférable de d’abord vacciner le personnel, d'autant plus que l'approvisionnement au vaccin est limité.

Vous savez comme moi que les gens en CHSLD ne sortent pas, ne vont pas à l’épicerie, bref, qu'ils ne se déplacent pas, a fait valoir Dr Frédéric Picotte. Si on n’est pas capable de les vacciner rapidement, mais qu’on vaccine les gens autour qui vont de chambre en chambre, on risque de limiter la propagation.

Mardi, Pfizer a prévenu que le Canada ne recevrait aucune dose de son vaccin la semaine prochaine. Les rendez-vous pour la vaccination du personnel de la santé sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

Le CIUSSS MCQ ignore combien de doses du vaccin de Moderna seront disponibles cette semaine. Ces doses seront réservées pour les personnes en résidences privées pour aînées (RPA). 12 000 d'entre elles devraient avoir droit au vaccin prochainement.

68 nouveaux cas en Mauricie et au Centre-du-Québec

Le bilan de mercredi a fait état de 68 nouveaux cas de COVID-19 dans la région (44 en Mauricie, 24 au Centre-du-Québec).

5 nouveaux décès en CHSLD ont été signalés. 33 personnes sont hospitalisées; du nombre, 6 se trouvent aux soins intensifs.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !