•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tomodensitomètre de l'Hôpital général St-Joseph d’Elliot Lake est maintenant en service

L'extérieur de l'hôpital.

L'Hôpital général St-Joseph d'Elliot Lake a acheté fin 2020 un tomodensitomètre.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Radio-Canada

Le nouvel appareil de diagnostic, acheté en décembre grâce à une collecte de fonds menée par la fondation de l’Hôpital général St-Joseph, est en service depuis le 12 janvier.

L’Hôpital général St-Joseph d’Elliot Lake peut donc maintenant compter sur un appareil à la fine pointe de la technologie pour diagnostiquer ses patients.

Le projet a coûté environ 1,8 million de dollars, ce qui inclut le prix de l’appareil et les rénovations nécessaires à son installation.

Le tomodensitomètre devrait permettre à l’Hôpital général St-Joseph d’Elliot Lake de traiter davantage de patients sur place, au lieu de les transférer vers d’autres hôpitaux.

C’était devenu un enjeu d’accès aux soins, estime le nouveau PDG de l’hôpital Saint-Joseph, Jeremy Stevenson.

C’est dur pour la communauté [de devoir voyager]. De pouvoir l’offrir ici, et de tout de suite recevoir pas seulement votre diagnostic, mais votre plan de traitement [...] c’est incroyable.

Jeremy Stevenson, PDG de l’Hôpital général St-Joseph d'Elliot Lake

La municipalité d’Elliot Lake, qui compte une population composée à environ 40 % d’aînés, est située à deux heures de route des hôpitaux régionaux les plus proches, soit ceux de Sudbury et de Sault-Sainte-Marie.

L’arrivée du tomodensitomètre réjouit Marielle Brown, directrice du marketing et des ventes de la société Elliot Lake Retirement Living.

Nous sommes excités, dit-elle. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour notre communauté.

Elliot Lake Retirement Living possède près de 1400 logements pour retraités.

Un immeuble résidentiel.

Ces logements ont été construits par les minières, puis convertis en appartements pour aînés par Elliot Lake Retirement Living.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Notre succès tient au fait d'attirer des retraités d’autres parties de la province, explique Mme Brown.

Avoir un tomodensitomètre, à notre avis, ça va faciliter la vie de nos clients. Se déplacer à Sudbury ou à Sault-Sainte-Marie, c’est un fardeau, surtout pour nos clients plus âgés.

Marielle Brown, directrice du marketing et des ventes de la société Elliot Lake Retirement Living

Selon William Elliott, président de la fondation de l’Hôpital général St-Joseph, les coûts d’utilisation du nouvel appareil ne devraient pas nécessiter l’ajout d’une taxe pour les contribuables, comme celle demandée par la fondation de l'Hôpital général de Nipissing Ouest pour leur tomodensitomètre.

M. Elliott explique que dans le passé, ce sont plus de 2200 personnes par année qui étaient envoyées dans d’autres hôpitaux pour un examen de tomodensitométrie.

Selon lui, la diminution du nombre de transferts permettra à l’hôpital d’économiser assez d’argent pour faire fonctionner le tomodensitomètre sans devoir augmenter son budget.

Avec les informations de Francis Beaudry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !