•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise de cybercommerce de Winnipeg va embaucher 100 personnes

Quatre hommes, dont un debout, deux assis dans des fauteuils et l'un assis au premier plan.

Bold Commerce a été fondée en 2012 à Winnipeg par Jason Myers, Stefan Maynard, Eric Boisjoli et Yvan Boisjoli.

Photo : Bold Commerce

Radio-Canada

L’entreprise Bold Commerce de Winnipeg est en expansion, après avoir décroché 35 millions de dollars en investissements. Ces fonds permettront d’engager 100 personnes en Amérique du Nord.

L’argent a été récolté par la firme OMERS Ventures, spécialisée dans la croissance d’entreprises technologiques. Bold Commerce souhaite développer ses trois principaux produits : les processus de paiements, les abonnements et la tarification.

Je n’aurais jamais rêvé que nous serions ici et que nous aurions eu autant de possibilités. Et le fait qu’il y a tellement d’occasions à venir, c’est vraiment excitant, déclare le président-directeur général de Bold Commerce, Yvan Boisjoli.

L’entreprise a été fondée en 2012 à Winnipeg par Jason Myers, Stefan Maynard, Eric Boisjoli et Yvan Boisjoli. Deux de ses bureaux sont situés à Winnipeg, et l’un à Austin, au Texas. Elle compte 382 employés.

Des offres d’emploi pour plus de la moitié des postes ont déjà été publiées, notamment dans le domaine des ventes et du marketing.

Bon pour le Manitoba, selon une professeure

Selon M. Boisjoli, la croissance de Bold Commerce a été importante au cours des deux dernières années. Ses ventes ont augmenté de 50 % chaque année, et ses clients ont vu une augmentation de 140 % de leur volume brut de ventes pendant la même période.

L’entreprise travaille avec plus de 90 000 clients dans 170 pays, dont Shopify, Staples Canada, Vera Bradley et Harry Rosen.

La pandémie de COVID-19 a forcé de nombreux entrepreneurs à se tourner vers le cybercommerce, note Yvan Boisjoli.

Une professeure de marketing à l’Université du Manitoba, Fang Wan, affirme qu’elle est fière de voir une entreprise manitobaine comme Bold Commerce connaître une expansion aussi impressionnante.

Fang Wan, souriante.

La professeure de marketing à l’Université du Manitoba Fang Wan

Photo : Université du Manitoba

C’est excellent pour le Canada. C’est excellent pour Winnipeg, parce que les firmes très puissantes comme Amazon se trouvent plutôt dans l’espace américain, fait-elle valoir.

La professeure croit qu’en misant sur son expertise dans les transactions Bold Commerce peut surpasser l’entreprise de cybercommerce Shopify, parce qu’elle offre un produit que Shopify ne possède pas.

Elle croit que Bold Commerce pourrait se hisser au sommet de l’industrie, surpassant le géant, le vieux gagnant. C’est une question de temps, mais aussi une question de profonde concentration.

Bold Commerce dit que son partenaire Shopify n’est pas un compétiteur, leurs services étant différents. Ce dernier est une plateforme de cybercommerce, alors que Bold Commerce propose des ajouts de services pour des plateformes.

Avec les informations de Peggy Lam

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !