•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des policiers de la GRC auraient détruit une vidéo, allègue un avocat

Trois membres de la GRC au Nouveau-Brunswick sont accusés d’entrave à la justice.

Quatre voitures de la GRC stationnées tout autour d'une grande maison.

La GRC sur les lieux d'une perquisition sur le chemin Homestead, à Steeves Mountain au Nouveau-Brunswick, le 28 août 2019.

Photo : CBC / Shane Magee

Radio-Canada

Les trois policiers du Nouveau-Brunswick accusés d’entrave à la justice le mois dernier auraient détruit un enregistrement vidéo faisant partie d’une enquête dans une affaire de drogue, a affirmé en cour un avocat.

Le caporal Mathieu Potvin, 32 ans, le gendarme Éric Pichette, 39 ans, et le gendarme Graham Bourque, 32 ans, tous membres du service régional de Codiac de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), ont été accusés d’entrave à la justice, le 28 décembre à Moncton.

La GRC n’avait pas spécifié dans quelle enquête les trois membres accusés étaient impliqués.

Selon l’avocat Nathan Gorman, qui défend un individu arrêté dans le cadre d’une enquête sur une affaire de drogue, les trois policiers de la GRC auraient partiellement détruit un enregistrement vidéo parce qu’ils n’en aimaient pas le contenu.

Vu de profil, un homme en complet dehors en été debout dans les marches devant un édifice.

L'avocat Nathan Gorman devant le palais de justice à Moncton en 2020.

Photo : CBC / Shane Magee

Me Gorman a fait ces allégations la semaine dernière au tribunal, où il représentait son client, Jesse Logue. Ce dernier est en attente d’un procès et conteste son confinement dans une aire de ségrégation du pénitencier où il est détenu.

Jesse Logue a été accusé de trafic de stupéfiants après une série de perquisitions le 28 août 2019 dans les régions de Moncton et de Fredericton. La GRC avait alors annoncé l’arrestation de huit personnes, mais il est le seul qui a été accusé.

Un policier monte la garde devant une maison où se déroule une perquisition.

La GRC effectue une perquisition le 28 août 2019 sur la rue Dominion, à Moncton au Nouveau-Brunswick.

Photo : CBC / Shane Magee

Rejoint par le réseau CBC, l’avocat Nathan Gorman n’a pas voulu commenter les allégations faites en cour.

La GRC ne commente non plus. Il serait inapproprié de le faire puisque le dossier est devant le tribunal, a déclaré le constable Hans Ouellette, porte-parole de la police fédérale au Nouveau-Brunswick.

Les policiers Mathieu Potvin, Éric Pichette et Graham Bourque sont suspendus avec salaire par la GRC depuis le 15 décembre. Ils doivent comparaître le 15 mars en cour provinciale à Moncton.

Dans cette affaire, les faits que l’on reproche aux policiers se seraient produits le 15 mai 2019.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !