•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des salles de sport de la Ville de Winnipeg restées ouvertes, malgré les restrictions

Un gros plan sur le visage de Brian Bowman en conférence de presse devant un drapeau.

« Je pense que la situation souligne les défis auxquels les gens font face pour obtenir des instructions claires quand ils en ont besoin de la part du gouvernement », déplore le maire de Winnipeg, Brian Bowman.

Photo : CBC / Gary Solilak

Zoé Le Gallic-Massie

Les salles d'entraînement sont fermées depuis le 12 novembre au Manitoba. Toutefois, des salles de sport de la Ville de Winnipeg, dont celle de l’hôtel de Ville, sont demeurées ouvertes jusqu’au 19 décembre.

Tous les centres de conditionnement physique auxquels les employés de la Ville ont accès sont fermés, a indiqué la Ville de Winnipeg dans un courriel envoyé mardi soir.

Seuls ceux qui ont besoin de faire de l'exercice pour leur travail, comme les policiers, les pompiers et les ambulanciers y ont accès.

Des inspecteurs de la province ont visité différentes salles de sport et ont déclaré qu’il était acceptable de les garder ouvertes. C’est pourquoi la Ville de Winnipeg a décidé de le faire, explique le maire de la métropole, Brian Bowman, en conférence de presse mercredi.

Les autorités de la santé publique du Manitoba déplorent pourtant le fait que les salles de sport aient été accessibles aux élus municipaux.

Le problème a été mis en lumière à la suite d’un message Twitter du conseiller de Transcona, Shawn Nason, qui dénonçait la Ville.

Le Manitoba a fourni des renseignements incomplets

Même si, en principe, les ordres de santé publique ne s’appliquent pas aux activités qui se déroulent au sein d’autres administrations gouvernementales, nous nous attendons à ce que ces dernières se conforment à ces ordres, souligne le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, dans un communiqué de presse envoyé mardi par la province.

Brent Roussin avoue toutefois qu’un inspecteur de la santé publique a fourni à la Ville de Winnipeg des renseignements incomplets qui manquaient de contexte en ce qui concerne l’ouverture des salles d’entraînement.

C’est regrettable. Nous devrions être en mesure de nous fier aux agents provinciaux pour qu’ils nous donnent des instructions complètes.

Brian Bowman, maire de Winnipeg

Le maire est satisfait que les salles d'entraînement soient désormais fermées aux élus municipaux.

Un suivi auprès de la province

Après s’être fait demander par un journaliste pourquoi la Ville de Winnipeg avait besoin de précisions en ce qui concerne l’ouverture des salles de sport, Brian Bowman a rétorqué : Parce que nous voulions nous conformer aux intentions des ordres.

La province a dit à la Ville de Winnipeg que ses salles de sport pouvaient rester ouvertes en raison de l’exemption que possède la Ville, selon M. Bowman. Il se dit d’ailleurs surpris et choqué des renseignements donnés par la province.

Nous allons devoir appeler la province pour lui demander pourquoi elle nous a donné des renseignements incomplets, dit le chef adjoint de la gestion des urgences du Service d'incendie et de soins médicaux d'urgence de Winnipeg, Jason Shaw, présent à la conférence de presse de mercredi .

Jason Shaw ne peut pas préciser combien d’employés de la Ville de Winnipeg ont utilisé les salles de sport. C’est vraiment très peu, dit-il.

M. Shaw précise que la Ville de Winnipeg fait de son mieux pour respecter les ordonnances sanitaires, mentionnant, à titre d’exemple, qu'environ 1800 de ses employés travaillent de la maison pour éviter la propagation du virus.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !