•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un vaccin contre la COVID-19 fabriqué à Vancouver?

Des fioles de vaccins contre la COVID-19 alignées sur une tablette.

L'entreprise Precision NanoSystems utilise la technologie ARN déjà à l'oeuvre dans les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna.

Photo : getty images/istockphoto / Kunal Mahto

Et si le prochain vaccin était... canadien et même britanno-colombien? Une entreprise de Vancouver, Precision NanoSystems Incorporated (PNI), travaille actuellement à la création d'un vaccin dont la technologie serait similaire à celle utilisée par les laboratoires Pfizer-BioNTech et Moderna.

Nous en sommes aux phases d'évaluations précliniques, explique James Taylor, le président-directeur général de Precision NanoSystems.

Ce vaccin, dont le développement n’en est qu'à ses débuts, repose sur la technologie ARN messager, aussi appelée ARNm.

Ce type de vaccin enseigne à nos cellules comment fabriquer une protéine qui déclenchera, par la suite, une réponse immunitaire. Les anticorps produits peuvent ensuite aider à combattre l’infection, dans ce cas le SRAS-CoV-2, à l'origine de la COVID-19.

Toutefois, il faudra encore être patient, car le vaccin de PNI ne devrait pas voir le jour avant, au moins, l’année prochaine.

On espère pouvoir commencer les essais cliniques, c'est-à-dire les étapes 1 et 2 du développement d’un vaccin, au milieu de l'année et les terminer d’ici la fin de l’année, se réjouit James Taylor.

Nous avons notre propre programme pour élaborer un vaccin fait au Canada, mais nous aidons aussi déjà beaucoup d'entreprises à travers le monde à créer des vaccins contre la COVID-19.

Une citation de :James Taylor, président-directeur général de Precision NanoSystems

Selon l’entreprise, ce nouveau vaccin et la technologie qu’il utilise pourraient même servir à l'avenir à se protéger contre d’autres virus et maladies infectieuses.

Notre vaccin sera spécifiquement destiné à la COVID-19, mais nous avons une technologie très puissante qui pourra traiter plusieurs types de virus et même de maladies, comme des cancers, poursuit le président de Precision NanoSystems.

Un soutien d’Ottawa

L’entreprise vancouvéroise a reçu, en octobre dernier, la promesse d’une aide financière de 18,2 millions de dollars du gouvernement fédéral afin d’avoir un vaccin fabriqué au Canada.

C’est un investissement très important, qui va permettre de financer la mise au point de notre vaccin et ses essais cliniques.

Une citation de :James Taylor, président-directeur général de Precision NanoSystems

Nous espérons que le vaccin finira par être approuvé. Nous sommes toujours d’un optimisme prudent, mais c’est la science qui décidera, conclut James Taylor.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Quels sont les avantages d'un vaccin fabriqué en Colombie-Britannique?

Le fait d'avoir un vaccin fait au pays signifierait-il une plus grande autonomie et un moindre risque de pénurie? Assurément, selon Wendy Hurlburt, la présidente-directrice générale de LifeSciences BC, l'organisme qui représente les entreprises de biotechnologie de la province.

Il y a énormément d’avantages à avoir notre propre vaccin, on l’a bien vu cette année. Le fait que le Canada n’a pas eu son propre vaccin nous a mis dans une situation où nous dépendons de la production étrangère.

Nous serions dans une meilleure position si nous avions la capacité de produire notre propre vaccin et de le distribuer à notre population.

Une citation de :Wendy Hurlburt, présidente-directrice générale LifeSciences BC

Vancouver s’était déjà illustrée dans la course mondiale au vaccin. L'entreprise Acuitas Therapeutics, située au cœur du campus de l'Université de la Colombie-Britannique, à Vancouver, a joué un rôle clé dans l'élaboration du vaccin de Pfizer et BioNTech (Nouvelle fenêtre).

En plus du possible vaccin de PNI, un autre vaccin canadien en développement suscite de l’espoir. Il s’agit de celui du laboratoire québécois Medicago (Nouvelle fenêtre), auprès de qui 76 millions de doses ont déjà été commandées par Ottawa.

À l’heure actuelle, seuls deux vaccins ont été approuvés par Santé Canada. À l’échelle mondiale, 150 vaccins potentiels contre la COVID-19 sont à différents stades d'élaboration, selon l’Agence de santé publique du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !