•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andrew Furey accusé de cacher le rapport sur la relance économique de Terre-Neuve

Ches Crosbie exige de voir le rapport préliminaire de Moya Greene avant les élections.

Andrew Furey de profil.

Le chef libéral Andrew Furey le 15 janvier 2021 à Saint-Jean de Terre-Neuve.

Photo : La Presse canadienne / Paul Daly

Radio-Canada

Le premier ministre sortant de Terre-Neuve-et-Labrador doit dire aux électeurs ce que prévoit son équipe de relance économique avant les élections, insiste le chef du Parti progressiste-conservateur, Ches Crosbie.

M. Crosbie a répété mercredi ses demandes. Il veut que le chef libéral Andrew Furey rende public d’ici 10 jours le rapport préliminaire sur la relance économique que son gouvernement a commandé à Moya Greene.

Ches Crosbie.

Le chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador, Ches Crosbie, répond aux questions des médias le 19 janvier 2021.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Mme Greene, qui a dirigé Postes Canada de 2005 à 2010 et ensuite été cheffe de la direction du service postal du Royaume-Uni, dont elle a piloté la privatisation, a été nommée à la tête de l'équipe de relance économique de Terre-Neuve-et-Labrador en septembre dernier.

Son équipe doit déposer un rapport final le 30 avril, et des conclusions préliminaires doivent être rendues publiques à la fin du mois de février.

Un portrait de Moya Greene.

Moya Greene a dirigé Postes Canada de 2005 à 2010 et le service Royal Mail, au Royaume-Uni, de 2010 à 2018.

Photo : CBC

Ches Crosbie demande à Andrew Furey d’exiger le dépôt du rapport préliminaire quelques semaines plus tôt que prévu, au plus tard le 1er février, afin que les électeurs puissent voir de quoi il est question avant de voter.

Le premier ministre a essayé de montrer que c’est lui le patron, et pas Moya Greene. Si c’est bien lui qui est aux commandes, il peut ordonner à Mme Greene de remettre son rapport préliminaire plus tôt que prévu. C’est aussi simple que ça, a déclaré M. Crosbie, mercredi.

L’élection générale a lieu le 13 février et le vote par anticipation se déroule le 6 février. Il est déjà possible de réclamer, avant le 2 février, un bulletin de vote spécial pour voter par la poste.

Le Parti progressiste-conservateur estime que le chef libéral essaie de cacher ce que son équipe de relance économique prépare. Andrew Furey ne croit pas que les gens de Terre-Neuve-et-Labrador méritent de voir ce son plan avant de voter, affirme Ches Crosbie.

Andrew Furey accusé de se contredire

Andrew Furey parle au micro, à l'extérieur.

Andrew Furey et Siobhan Coady le 19 août 2020.

Photo : La Presse canadienne / Paul Daly

Samedi, Andrew Furey a accusé l’opposition de traiter ce rapport comme un bonhomme sept heures (boogeyman). Il affirme que le document contiendra des recommandations qui seront débattues.

Tout le monde aura son mot à dire, promet le politicien qui dirige un gouvernement minoritaire, mais cherche maintenant à obtenir une majorité.

Lors d’une conférence de presse lundi dernier, le leader progressiste-conservateur Ches Crosbie avait accusé le chef libéral de dire le contraire de ce qu’il affirmait il y a quelques mois.

Ches Crosbie répond aux questions des médias.

Le chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador, Ches Crosbie, en conférence de presse le 18 janvier 2020.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le rapport de Moya Greene, a ironisé le chef progressiste-conservateur, lundi, était notre sauveur à tous à l’époque, pour se transformer en recommandations dont il [Andrew Furey] va débattre avec le public.

Pour appuyer son propos, M. Crosbie a rappelé M. Furey avait envoyé une lettre (Nouvelle fenêtre) le 15 septembre à sa vice-première ministre et ministre des Finances, Siobhan Coady, dans laquelle il écrivait : Précisément, je vous demande de travailler avec moi pour administrer et mettre en place les recommandations de l’équipe de relance économique dirigée par Moya Greene.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !