•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de 9 M$ pour le développement du réseau d’aqueduc de Memramcook

Un verre est rempli avec l'eau du robinet.

Un nouveau puits offrira à 175 citoyens un accès à un réseau d’eau potable et fiable.

Photo : iStock

Radio-Canada

Davantage de résidents de Memramcook auront accès à de l'eau potable d'ici deux ans. Un projet de développement du réseau d’aqueduc a été annoncé en grande pompe mercredi par les différents ordres gouvernementaux.

Ce projet de près de 9 millions de dollars, qui consiste à mettre en service un nouveau puits, est un partenariat entre le village de Memramcook et les gouvernements provincial et fédéral.

Le village de Memramcook investira 558 000 dollars, le provincial, 2,7 millions de dollars et le fédéral, 5 millions de dollars.

Les résidents bénéficieront d’un réseau plus fiable ainsi que d’un meilleur accès à l’eau potable.

Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales

Les travaux devraient commencer ce printemps, et prendre fin d’ici deux ans.

Un problème municipal

Les répercussions de l'importante sécheresse de l’été dernier au Nouveau-Brunswick se sont fait ressentir à Memramcook lors de l'automne 2020. Des puits étaient à sec, et des citoyens craignaient de manquer d’eau au cours de l’hiver.

Avec le projet annoncé mercredi, ce sont plus de 175 habitants qui auront accès à un réseau d’eau potable à Memramcook, lorsque le nouveau puits sera prêt.

Enseigne souhaitant la bienvenue aux visiteurs à l'entrée de Memramcook.

Le village de Memramcook se situe dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Cependant, brancher la municipalité au complet nécessiterait un investissement de presque 100 millions de dollars.

Le maire du village, Michel Gaudet, confirme que ce ne sont pas tous les citoyens qui pourront bénéficier immédiatement de ce réseau. Non, ça ne va pas brancher tout le monde qui a des problèmes d’eau tout de suite, dit-il.

Michel Gaudet ajoute que la section de la municipalité qui a enregistré le plus d’incidents liés au réseau actuel sera toutefois celle qui aura accès au puits en premier.

Avec les informations d'Isabelle Arseneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !