•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba épuisera son stock de vaccins Pfizer d’ici le 7 février

Jennifer Cochrane tient dans ses mains une seringue et l’étudie attentivement. Elle porte un masque.

La réduction prévue de doses du vaccin Pfizer-BioNTech met des bâtons dans les roues de la campagne au Manitoba.

Photo : The Brandon Sun / Tim Smith

Plusieurs coordinateurs de la campagne de vaccination contre la COVID-19 ont fourni des précisions sur la distribution de vaccins, mercredi, alors que la province a appris, hier, que Pfizer-BioNTech ne livrera aucune dose de vaccin au Canada la semaine prochaine.

La Dre Joss Reimer, médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés qui est aussi membre du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, affirme que la réduction prévue de doses du vaccin Pfizer-BioNTech met des bâtons dans les roues de la campagne.

Par exemple, elle indique que le Manitoba prévoyait de dévoiler mercredi le calendrier des changements des critères d’admissibilité à la vaccination. L’annonce de Pfizer-BioNTech crée trop d'incertitudes pour le faire, dit-elle.

Le Manitoba prévoit avoir épuiser ses stocks du vaccin le 7 février, et l’administration des doses quotidiennes prévues en février passe de 2500 à 1496. En janvier, ce chiffre est de 1276 doses par jour, en moyenne.

Par ailleurs, le Manitoba annonce, mercredi, 154 nouveaux cas de COVID-19 ainsi que 6 décès au cours des dernières 24 heures.

La Dre Reimer répète que le Manitoba ne va pas devoir annuler de rendez-vous de vaccination, et qu’en se basant sur les doses promises par le gouvernement fédéral, la province peut continuer d’offrir un nombre limité de nouveaux rendez-vous.

Une conséquence du ralentissement des livraisons du vaccin Pfizer-BioNTech est que le supercentre de vaccination à Thompson donnera des doses du vaccin Moderna, plutôt que du vaccin Pfizer, à son ouverture le 1er février.

La Dre Reimer dit que la province a jugé bon de commencer à administrer ce vaccin dans le nord du Manitoba, puisque cette région est la plus durement touchée par la propagation du virus en ce moment dans la province.

Le centre de Thompson fournira des doses de vaccin Pfizer-BioNTech lorsque les livraisons reprendront.

La plus importante campagne de vaccination de l’histoire de la province

Malgré le ralentissement des livraisons, la province prévoit toujours être en mesure d’atteindre son objectif, soit de vacciner 70 % des adultes manitobains d’ici la fin de 2021. Cela en fait la campagne de vaccination la plus importante dans l’histoire de la province.

C’est bien plus grand et bien plus complexe que tout ce qu’on a vu par le passé, affirme la Dre Reimer. La deuxième campagne de vaccination en importance au Manitoba est celle qui a permis d’inoculer les Manitobains contre la grippe H1N1.

On avait alors vacciné 695 333 Manitobains. La campagne contre la COVID-19 prévoit de vacciner plus du double de personnes, soit 1 480 000 Manitobains.

Plus de 1000 vaccinations dans les foyers pour aînés

Selon les responsables, 1067 doses de vaccin contre la COVID-19 ont été administrées dans 10 foyers pour aînés au cours de la première semaine de vaccination dans ces établissements.

La province s’était fixé un objectif de 1157 vaccinations dans les foyers de soins pour cette semaine-là, et elle envisage de vacciner tous les résidents en 28 jours.

Margaret Watson sourit en recevant un vaccin dans l'épaule gauche.

Margaret Watson est la première résidente d'un foyer de soins à Winnipeg à recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Une équipe de vaccination composée de 3 à 8 personnes est en mesure de vacciner environ 133 personnes par jour, en moyenne, selon la Dre Reimer.

La semaine dernière, la Dre Reimer a soutenu que la vaccination dans les foyers allait plus rapidement que prévu. Elle affirme que cette campagne devrait se terminer une semaine plus tôt que prévu, et que le ralentissement des livraisons de Pfizer-BioNTech n’aura aucun effet sur cet échéancier.

Elle rappelle que les données sur la vaccination dans les foyers ne sont pas fournies en temps réel à la province, ce qui ralentit leur publication.

Les résidents de 51 foyers de soins seront vaccinés cette semaine, dit-elle.

Aucune donnée n’est fournie sur les vaccinations dans les Premières Nations.

Lancement du tableau de bord sur la vaccination

La province a aussi dévoilé un tableau de bord comportant des données sur la vaccination, dont l’âge et le sexe des personnes vaccinées, les régions où le vaccin a été administré et les premières et deuxièmes doses qui ont été données.

Le tableau de bord, qu’on trouve sur le site Internet de la province (Nouvelle fenêtre), devrait être mis à jour quotidiennement.

Jusqu’ici, près de 7000 hommes et près de 16 000 femmes ont été vaccinés. Aucune personne non-binaire ne l’a été.

Joss Reimer assure que cette différence entre les sexes reflète en bonne partie la démographie des travailleurs de la santé.

Par exemple, il y a plus de femmes infirmières dans les unités de soins intensifs que d’hommes, dit-elle.

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !