•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrestation d’un homme qui se faisait passer pour un policier en Nouvelle-Écosse

Une Ford Taurus 2013 blanche dans un entrepôt.

La Ford Taurus 2013 blanche saisie par la GRC de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Courtoisie - GRC Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

La GRC d’Antigonish a arrêté un homme qui se faisait passer pour l’un des leurs et qui conduisait ce qui paraissait comme une voiture de police banalisée, dans la municipalité régionale d’Halifax.

Le suspect de 23 ans a été arrêté à son domicile d’Antigonish sans incident.

Les autorités menaient déjà une enquête depuis un moment après avoir reçu plusieurs plaintes du public selon lesquelles un imposteur conduisait un faux véhicule de police dans la municipalité régionale d’Halifax et le comté d’Antigonish.

La police croit que le suspect a peut-être utilisé sa fausse autopatrouille pour intercepter d’autres véhicules. Les citoyens sont invités à communiquer avec la GRC s’ils ont été témoins de telles situations.

La voiture saisie, une Ford Taurus 2013 blanche avec des bandes réfléchissantes sur les côtés, un microphone, et une barre noire sur la calandre avec des lumières DEL sur les deux côtés.

Le suspect a été remis en liberté sous certaines conditions. Il doit comparaître en Cour provinciale le 24 mars.

La GRC demande aux personnes qui auraient pu se faire intercepter par l'homme, entre les régions d'Antigonish et Halifax, de bien vouloir communiquer avec eux afin de faire progresser leur enquête.

Une situation qui rappelle de mauvais souvenirs

Cet incident rappelle les mauvais souvenirs de la pire tuerie de masse de l'histoire du Canada, qui a fait 22 victimes à Portapique et ailleurs en Nouvelle-Écosse, en avril dernier.

Selon un professeur en sécurité publique de l’Université Sir Wilfred Laurier, il est malheureusement assez facile de se procurer des accessoires policiers au Canada.

Plusieurs accessoires sont disponibles chez les détaillants de pièces d’automobiles. Et pour le reste, tout est disponible si vous pouvez le trouver sur Internet, indique Scott Blandford.

Mais contrairement au tueur de Portapique, la plupart des personnes qui se font passer pour un policier ne sont pas dangereuses.

Selon des études américaines, il y a généralement trois types de personnes qui se font passer pour des policiers : les personnes déviantes, de simples criminels comme des voleurs et les personnes qui le font pour leur égo.

Scott Blandford, qui a travaillé plus de 30 ans comme policier, rappelle que ceux qui ont des doutes quand ils se font arrêter peuvent appeler le 911 pour faire des vérifications.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !