•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Non-respect de l’isolement : des centaines de plaintes à l’Île-du-Prince-Édouard

Une jeune femme regarde à travers la fenêtre d'un hôpital, portant un masque.

L'Île-du-Prince-Édouard dénombre actuellement sept cas actifs de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Un porte-parole du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a révélé mardi que 459 plaintes liées au non-respect des mesures de santé publique ont été déposées depuis l’entrée en vigueur des règles, en mars dernier.

Jusqu’au 15 janvier 2021, près de 200 avertissements ont été émis par les autorités. Environ 70 accusations pour des violations aux règles de santé publique ont été émises, alors que trois autres sont à l’étude.

Beaucoup de ces accusations sont liées, mais pas seulement, à l’absence d'auto-isolement, a précisé le porte-parole du gouvernement provincial dans un courriel.

Heather Morrison donne une conférence de presse.

La médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, Heather Morrison, a annoncé, le mardi 19 janvier, le dépistage de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la province.

Photo : Radio-Canada

Les inquiétudes de la santé publique

Lors de son point de presse hebdomadaire mardi, la médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard, la Dre Heather Morrison, a manifesté son inquiétude concernant certains résidents qui ne s’isolent pas, comme ils y sont légalement tenus.

Elle a souligné l’importance du respect de cette mesure de santé publique pour endiguer la transmission de la COVID-19.

Je sais qu’il y a des gens qui ne veulent pas suivre les règles d’auto-isolement et qui ont peut-être choisi de se mettre en danger et de mettre les autres en danger.

Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard

Selon la médecin, certains cas de COVID-19 recensés à l’Île-du-Prince-Édouard ont été liés à des personnes qui ne se sont pas isolées correctement.

La Dre Morrison explique que ces cas ont été parfois dus à des erreurs ou à des difficultés de s’auto-isoler dans l’espace dont les gens disposaient.

Toutefois, dans d’autres situations, certaines personnes auraient choisi de ne pas suivre les consignes et auraient propagé la maladie sans s’en rendre compte, selon elle.

Toutes les personnes qui retournent à l’Île-du-Prince-Édouard après un voyage hors province ainsi que les personnes qui ont un diagnostic positif à la COVID-19 et leurs proches, sont légalement tenues de se mettre en quarantaine pendant 14 jours.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !