•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des boîtes de bananes pleines de cocaïne se retrouvent dans des épiceries de la C.-B.

Des boîtes contenant des bananes et de la cocaïne.

Les autorités croient que la drogue provient de la Colombie et qu’elle n’était pas destinée à Kelowna.

Photo : GRC de Kelowna

Radio-Canada

Des boîtes de bananes contenant une grande quantité de cocaïne se sont retrouvées dans des épiceries de la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, par accident, selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

En février 2019, des épiciers de Kelowna ont signalé aux policiers qu'ils avaient trouvé dans leur livraison de bananes des briques de ce qu’ils croyaient être de la drogue.

En tout, la GRC a saisi 21 paquets de cocaïne pure, pesant environ 1 kilogramme chacun. Les experts estiment que cette quantité de drogue, une fois coupée avec d’autres substances, aurait introduit plus de 800 000 doses de crack sur le marché canadien des drogues illicites.

Les autorités croient que la drogue provenait de la Colombie et qu’elle n’était pas destinée à Kelowna.

Notre enquête nous porte à croire que ces drogues illicites n'étaient pas censées se retrouver dans l'Okanagan. Elles sont arrivées ici à la suite d'une collecte ratée en cours de route, écrit l’agent Jeff Carroll, de la section antidrogue de la GRC, dans un communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !