•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On ne sait pas quand on va recevoir le vaccin » à Sudbury

Penny Sutcliffe au micro du Matin du Nord.

Dre Penny Sutcliffe explique que le retard de livraison des vaccins Pfizer-BioNTech au Canada pourrait avoir un impact sur la vaccination dans le Grand Sudbury. (archive)

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Radio-Canada

Alors qu’une quatrième personne est décédée de la COVID-19 à la maison de retraite Amberwood Suites, la santé publique de Sudbury est dans le flou quant à l’arrivée des vaccins dans le Grand Sudbury.

La santé publique espérait débuter son opération de vaccination la semaine prochaine, mais devra potentiellement revoir ses plans. Pfizer a annoncé hier interrompre la livraison de vaccins au Canada jusqu’au 1er février, ce qui ralentit les opérations de vaccination au pays.

Maintenant, on ne sait pas quand on va recevoir les vaccins, a confié mercredi Dre Penny Sutcliffe, médecin-hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts à l'émission Le Matin du Nord.

Elle réitère que les premières doses du vaccin BioNTech seront administrées aux résidents et au personnel des foyers de soins de longue durée ainsi que des maisons de retraite à risque. Mais il faut avoir les vaccins pour pouvoir commencer le programme , ajoute-t-elle.

Un quatrième décès à Amberwood Suites

La santé publique a annoncé mardi un quatrième décès à la maison de retraite Amberwood Suites, où une éclosion de COVID-19 est en cours depuis le 5 janvier.

La Dre Penny Sutcliffe confirme que 33 résidents sont infectés par le virus, soit environ le tiers de ceux habitant la maison de retraite. Cinq membres du personnel ont également reçu un diagnostic positif à la COVID-19.

Mardi, le président-directeur général de l’hôpital Horizon Santé-Nord Dominic Giroux a précisé que 12 résidents de la maison de la retraite étaient hospitalisées à son établissement. Aucun d’entre eux n’était aux soins intensifs.

Amberwood Suites.

Depuis le début de la pandémie, la majorité des décès à Sudbury sont survenus à la maison de retraite Amberwood Suites dans la dernière semaine.

Photo : Radio-Canada / BIENVENU SENGA

La mère de la Sudburoise Diane Jeffery réside à la maison de retraite Amberwood Suites. Si cette dernière a été épargnée par la COVID-19, la dame de 83 ans est coincée dans sa chambre et ne peut pas recevoir de visites et doit manger seule, selon sa fille.

Elle est nerveuse. Les décès l'ont bouleversée. Elle est devenue très triste et très silencieuse quand elle a téléphoné... cela signifie qu'elle le ressent profondément. Elle n'est pas du genre à trop se plaindre.

Une citation de :Diane Jeffery, fille d'une résidente d'Amberwood Suites

Diane Jeffery raconte que l’éclosion a été un choc pour elle. Elle confie ne pas avoir beaucoup dormi depuis que celle-ci eut été déclarée.

Au total, six personnes ont succombé au virus dans la région de Sudbury depuis le début de la pandémie.

Santé publique Sudbury et district a par ailleurs signalée 8 nouveaux cas de COVID-19 mercredi, la circonscription sanitaire compte 73 cas actifs.

Des ambulanciers paramédicaux en renfort

Depuis le 8 janvier, une vingtaine d’ambulanciers paramédicaux surveillent à distance les signes vitaux des résidents aux prises avec la COVID-19 à Amberwood Suites.

La personne atteinte du virus prend ses propres signes vitaux, tels que la pression artérielle, la température et le rythme cardiaque, et les informations sont transmises directement aux ambulanciers. Ceux-ci gardent alors un œil sur les informations et déterminent si le résident de la maison de retraite a besoin de soins supplémentaires.

Les résidents peuvent prendre leurs signes vitaux au moyen d'appareils Bluetooth qui téléchargent les données sur un site web accessible aux cliniciens , explique la chef adjointe des services paramédicaux du Grand Sudbury Melissa Roney.

Le Nord de l'Ontario dépasse le cap des 2000 cas

Il y a eu 22 nouveaux cas de COVID-19 signalés dans le Nord de l'Ontario mercredi, incluant les 8 cas dans la région de Sudbury.

Ce nombre porte à 2014 le nombre de cas recensés dans le Nord de la province depuis mars 2020.

Santé publique Algoma a fait état en soirée de 6 nouveaux cas.

Plus tôt dans la journée, le Bureau de santé du district de Thunder Bay a recensé 5 cas et 18 et guérisons.

Le Bureau de santé Porcupine a pour sa part annoncé deux autres cas liés à l'éclosion au foyer Extendicare de Kapuskasing.

L'unique autre cas détecté dans le Nord se trouve dans le district de Parry Sound.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !