•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cybersécurité : la C.-B. fait preuve de laxisme, selon un rapport du vérificateur général

Des mains sur le clavier d'un ordinateur portable.

Un rapport du vérificateur général de la Colombie-Britannique révèle que certains ministères ne sont pas adéquatement protégés contre les cyberattaques.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le vérificateur général de la Colombie-Britannique affirme que le gouvernement provincial ne fait pas un assez bon travail pour protéger ses biens informatiques des cyberattaques.

L'audit a porté sur cinq ministères : celui des services aux citoyens, des finances, de la santé, de l'éducation et des ressources naturelles.

Seuls le ministère de l'Éducation et la direction de l'information du ministère des Services aux citoyens ont fourni de solides protections contre les menaces de cybersécurité, selon le vérificateur général, Michael Pickup.

Quant aux ministères des Finances, de la Santé et des Ressources naturelles et une grande partie du ministère des Services aux citoyens, ils n'avaient pas de pratiques adéquates en cybersécurité pour gérer leurs ressources informatiques.

Les faiblesses identifiées dans l'audit pourraient entraver la capacité des ministères à élaborer et à mettre en œuvre des mesures appropriées pour protéger les ressources informatiques des menaces à sa cybersécurité, a déclaré M. Pickup par voie de communiqué.

Protéger les données sensibles

Le rapport du bureau du vérificateur général (Nouvelle fenêtre) (en anglais) précise que les failles détectées dans les systèmes informatiques peuvent avoir pour conséquence que le gouvernement ne soit pas en mesure d’offrir des services clés. Ou encore, d’empêcher l’accès non autorisé à des informations sensibles, telles que des informations personnelles sur la santé, l'identité ou des informations bancaires.

Entre autres, les failles concernent la gestion du parc informatique notamment quand les employés effectuent du télétravail.

Les employés doivent accéder aux données du gouvernement via des connexions réseau à distance, en utilisant des outils de télétravail spécialisés pour traiter l'information et peut-être des ordinateurs non gouvernementaux pour mener des affaires publiques, peut-on lire dans le rapport.

7 recommandations

Le bureau du vérificateur général offre sept recommandations visant à améliorer la protection et la gestion des biens informatiques du gouvernement.

Des recommandations qui ont toutes d'ores et déjà été acceptées par le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Michael Pickup indique que son bureau prévoit un examen de la protection des biens informatiques durant le télétravail en temps de pandémie.

Mardi, le vérificateur général a également publié un rapport qui critique la gestion par le gouvernement des routes de service forestier dans la province, affirmant que le ministère des Forêts ne gère pas la sécurité ou les risques environnementaux conformément à ses politiques.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !