•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le financement du GP3R remis en question au conseil municipal de Trois-Rivières

Des voitures de course sur la piste du Grand Prix de Trois-Rivières.

Archives

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une subvention de près de 1 M$ a été accordée mardi au Grand Prix de Trois-Rivières par la Ville de Trois-Rivières, mais les élus sont divisés sur la question.

Trois conseillers municipaux ont voté contre l’octroi de cette subvention, une situation qui ne surprend pas le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R).

Lors de la séance du conseil municipal, le conseiller du district des Rivières, Claude Ferron, a demandé le vote sur ce point. Lui-même et les conseillers Denis Roy et Pierre Montreuil ont voté contre la subvention de 914 000 $.

Le conseiller avait signalé son intention de demander le vote durant la séance de travail précédant le conseil municipal. Il mentionnait son malaise quant au message qu’un événement faisant la promotion de la voiture envoie concernant la lutte contre les changements climatiques.

Par souci de cohérence, je me dois de refuser, a-t-il déclaré pendant la séance de travail des élus.

Le maire Jean Lamarche, comme d’autres conseillers, considère que l’événement a fait plusieurs efforts pour diminuer l’impact environnemental. Il cite, entre autres, l’initiative GP3vert.

Je ne rejoins pas du tout Claude Ferron là-dessus, affirme le maire. Il croit que l’événement peut aussi permettre de sensibiliser certains citoyens aux enjeux climatiques.

La subvention de 193 000 $ au Festival international de danse Encore a quant à elle été adoptée à l’unanimité, lors de la séance mercredi.

Le GP3R défend sa volonté d’être plus vert

Le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, Dominic Fugère, trouve normal qu’il y ait des avis divergents au sein du conseil municipal. C’est très sain qu’il y ait un débat autour tant de nos activités que des activités de n’importe qui, dit-il.

Il n’est pas étonné que la subvention soit contestée. Ce n’est pas surprenant, a déclaré le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) en entrevue à l’émission Toujours le matin.

Il rappelle que Claude Ferron fait partie de ceux qui ont voté en 2019 contre le financement d’un événement hivernal organisé par le GP3R.

En 2019, l’organisation a planté environ 200 arbres à l’École secondaire Chavigny. Pour nous autres, c’était une première étape, dit-il en assurant que l’organisation veut aller plus loin pour faire sa part pour l’environnement. Il souligne qu’il y a déjà un stationnement incitatif pour le transport en vélo et un partenariat avec la Société de transport de Trois-Rivières (STTR).

Dominic Fugère affirme par ailleurs avoir en main un rapport sur l'empreinte écologique du Grand Prix de Trois-Rivières. C’est à peu près là où on s’attendait [en termes d’empreinte écologique], dit-il en soulevant des interrogations sur la méthodologie utilisée.

Financement des événements

Si le GP3R 2021 devait être annulé comme en 2020, Jean Lamarche explique que les fonctionnaires analyseraient les activités de l’organisation. Ça nous amène vers des choses très intéressantes. Si on parle de Ce soir on char qui a été un événement qui a été fait à l’hippodrome avec des humoristes, qui est une activité qui a été organisée par le Grand Prix, précise le maire.

En 2020, le Grand Prix a remboursé le tiers des 900 000 $ que l'organisation avait reçus à la suite des changements apportés à sa programmation à cause de la pandémie. Les autres événements financés par la Ville ont aussi fait l’objet d’une analyse et de remboursements.

L’automne dernier, la vérificatrice générale avait remis en question le financement des grands événements à Trois-Rivières.

Avec des informations de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !