•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un centre de dépistage de la COVID-19 pour les Métis dans la région de Winnipeg

Des gens font la file devant le centre de dépistage de la COVID-19 situé au Thunderbird House, à Winnipeg.

La province exprime son inquiétude en ce qui concerne la recherche de contacts de personnes qui obtiennent un résultat positif au centre créé par la MMF.

Photo : Radio-Canada / Lyzaville Sale

Radio-Canada

La Fédération métisse du Manitoba (MMF) embauche une entreprise de Winnipeg pour créer un centre de dépistage de la COVID-19 pour les Métis.

La MMF a embauché l’entreprise winnipégoise Intrinsic Analytics pour offrir un centre de dépistage de la COVID-19 aux Métis dans la région de Winnipeg. L’entreprise analysera les échantillons de tests, affirme la MMF dans un communiqué de presse.

La pandémie a été une longue épreuve à surmonter et le nombre de vaccins prévus pour la communauté métisse du Manitoba est toujours incertain. Nous sommes incertains du moment où la lumière arrivera au bout du tunnel, note le président de la MMF, David Chartrand, dans le communiqué.

En offrant cette alternative, les Métis peuvent obtenir leur résultat de tests rapidement et retourner au travail ou continuer à faire les courses.

En entrevue mardi, M. Chartrand a déclaré avoir ouvert cette clinique entre autres parce que la province ne fournit pas de données concernant le nombre de cas de COVID-19 parmi la population métisse.

Nous savons certainement une chose, c’est que la province ne demande pas aux gens s’ils sont Métis ou non, affirme David Chartrand.

Le nouveau centre est redondant, dit la province

Toutes les personnes avec des symptômes devront se faire tester dans leur voiture devant la clinique. Les personnes asymptomatiques peuvent y entrer, selon le communiqué de la MMF. Celui-ci n’indique pas l’adresse de cette nouvelle clinique.

Les gens recevront leurs résultats de tests en 24 heures, précise le communiqué.

Un porte-parole de la province dit que l’ouverture du centre de dépistage MMF est la bienvenue, bien que ce soit redondant, vu que la province offre des résultats de tests après 22 heures.

La province se dit inquiète en ce qui concerne la recherche de contacts de personnes qui obtiennent un résultat positif. Elle se demande comment la MMF fournira des données à la santé publique, selon le porte-parole.

David Chartrand affirme que la MMF partagera toutes les informations concernant des cas positifs détectés par le centre de dépistage.

Inclure les Métis dans les plans de vaccination

Le ministre fédéral des Affaires du Nord et député de Saint-Boniface, Daniel Vandal, a écrit au premier ministre manitobain pour lui demander d'inclure la MMF dans le groupe de travail sur la vaccination, et dans la distribution du vaccin.

C’est seulement par une telle participation pleine et active que les besoins sanitaires des Métis du Manitoba seront adéquatement satisfaits, soutient le ministre.

Bien qu’il n’y ait pas eu, à date, d’importante éclosion dans les villages métis au Manitoba, je suis sûr que vous savez, et que vous reconnaissez que les Métis du Manitoba présentent des risques plus élevés de complications graves liées à la COVID-19, et qu’une éclosion chez les personnes métisses plus vulnérables ou âgées serait dévastatrice., écrit Daniel Vandal.

Il note qu’il a parlé avec la ministre de la Santé du Manitoba, Heather Stefanson, le 15 janvier, afin de faire valoir ses préoccupations. Celle-ci devait rencontrer la MMF mardi.

Daniel Vandal souriant.

Le ministre fédéral des Affaires du Nord, Daniel Vandal, souhaite que les Métis soient inclus dans les plan de vaccination.

Photo : Radio-Canada

En entrevue avec Radio-Canada, Daniel Vandal affirme qu’il était normal d’assurer la distribution de vaccins aux Premières Nations en premier. Mais c’est le temps d’inclure la Nation métisse, lance-t-il.

Ça n’a pas de bon sens que le gouvernement provincial n’invite pas la Nation métisse pour leur parler de leurs défis, de leurs réalités, ajoute-t-il.

Le ministre qui est lui-même Métis dit que son rôle, c’est de défendre les intérêts non seulement des citoyens de Saint-Boniface et Saint-Vital, mais de Winnipeg et du Manitoba.

Quand je vois que la Nation métisse n’est pas bien représentée à la table de distribution de vaccin, c’est mon rôle de représenter la Nation métisse avec la province du Manitoba, poursuit Dan Vandal.

À mon avis, le premier ministre Pallister ne comprend pas l’importance des nations autochtones pour le gouvernement du Canada, la Nation métisse, les Premières Nations, les Inuit ne sont pas juste des groupes d’intérêt spéciaux, selon ce que Brian Pallister a dit plusieurs fois, ajoute le ministre fédéral.

Il note que la MMF détient une pharmacie au centre-ville de Winnipeg qui peut-être un vrai atout pour la distribution de vaccins.

Avec les informations de Zoé Le Gallic-Massie

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !