•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sénateurs demandent à Ottawa d'aider le transporteur régional Maritime Bus

Un autocar de l'entreprise Maritime Bus.

L'entreprise Maritime Bus a annoncé en début d'année 2021 qu’elle réduit son offre de transport au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Une vingtaine de sénateurs des Maritimes exhortent le gouvernement fédéral à fournir une aide financière au service interurbain d'autobus qui, selon eux, est en péril en raison de la pandémie.

Les 21 sénateurs ont envoyé une lettre au nouveau ministre des Transports, Omar Alghabra, dans laquelle ils soutiennent que le transporteur régional Maritime Bus fournit un service essentiel au réseau de la santé, en transportant des produits sanguins et des patients dans toute la région.

Les sénateurs plaident par ailleurs que le service est particulièrement important pour les petites villes rurales et les communautés francophones du nord du Nouveau-Brunswick.

Le transporteur Maritime Bus a annoncé au début de janvier qu'en raison de la pandémie, il suspendrait son service d'autobus au Nouveau-Brunswick entre Campbellton et Moncton ainsi qu'entre Edmundston et Fredericton.

Le service entre Fredericton et Saint-Jean et entre Fredericton et Moncton a aussi été modifié.

Le transporteur régional a déjà demandé le soutien des gouvernements de l'Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick.

Mais les sénateurs affirme que Maritime Bus n'est pas admissible à divers programmes de soutien fédéraux, principalement parce qu'il s'agit d'une entreprise à but lucratif.

Or, les sénateurs rappellent qu'Ottawa a déjà financé directement l'entreprise Greyhound lorsque ce transporteur a abandonné des circuits d'autocars dans l'Ouest canadien.

Le ministre des Transports Omar Alghabra

Le ministre des Transports Omar Alghabra.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

En raison de la nature interprovinciale de [Maritime Bus] et par souci d'équité régionale, nous croyons qu'un soutien fédéral, adapté aux circonstances uniques des Maritimes, est justifié, indique la lettre.

Alors que le service de VIA Rail est toujours suspendu et que les compagnies aériennes continuent de couper les dessertes vers la région, il est impératif que nous préservions le service de Maritime Bus. Une entente fédérale-provinciale sur mesure est la meilleure voie à suivre.

Plus tôt ce mois-ci, le président du transporteur régional, Mike Cassidy, a expliqué que le nombre de passagers était passé de 191 000 en 2019 à 69 000 en 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !