•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de livraison du vaccin Pzifer-BioNTech la semaine prochaine : le Manitoba « déçu »

Une fiole du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19.

Pfizer avait déjà indiqué, la semaine dernière, que des retards étaient à prévoir dans les livraisons de vaccins pour quatre semaines.

Photo : Reuters

La ministre de la Santé du Manitoba, Heather Stefanson, se dit « incroyablement déçue » d'apprendre que Pfizer-BioNTech ne livrera aucune dose de vaccin au Canada la semaine prochaine.

Pour la deuxième fois en l’espace de quelques jours, on a annoncé au Manitoba qu’il doit s'attendre à une nouvelle réduction de la quantité de vaccins Pfizer provenant du gouvernement fédéral et du fabricant, déclare Mme Stefanson dans un communiqué.

Le 15 janvier, Ottawa avait déjà annoncé que les livraisons seraient réduites au cours des quatre semaines à venir en raison de travaux que la pharmaceutique américaine doit effectuer pour accroître sa capacité de production à son usine de Puurs, où sont fabriqués les vaccins destinés au Canada.

Le pays a été pris de court mardi, lorsque le géant pharmaceutique a déclaré qu’en fait le Canada ne recevrait aucune dose durant la semaine du 25 janvier.

La province estime maintenant qu’elle recevra la moitié des 18 720 doses qu’elle attendait d’ici la fin du mois. Des réductions supplémentaires sont attendues en février, indique Heather Stefanson.

Il s’agit d’une nouvelle incroyablement décevante pour la ministre que je suis, puisque je sais que de nombreux Manitobains voient le vaccin comme une lueur d’espoir parmi tant de pertes et de défis créés par la pandémie de COVID-19, ajoute-t-elle.

La province étudie encore l’impact de cette annonce. Le niveau d’incertitude causé par des livraisons de vaccins manquées ou réduites va influer sur notre travail dans les semaines à venir , ajoute cependant la ministre.

La médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et membre du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination, Joss Reimer, reconnaît que le Manitoba devra revoir son offre en vue de l'administration des premières doses du vaccin aux bénéficiaires.

Pour le moment, notre centre d’appels reste ouvert pour que les Manitobains admissibles prennent rendez-vous, mais cela pourrait changer en fonction de la quantité de vaccins que l’on reçoit, poursuit-elle.

Elle promet une mise à jour sur l'évolution de la campagne de vaccination dès que possible.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !