•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancien hôtel de ville de Fleurimont pourrait devenir un maison de chambres pour femmes

Une femme, près d'un lavabo, regarde à l'extérieur.

Le projet permettra à des femmes d'avoir accès à un logement abordable.

Photo : getty images/istockphoto / Wavebreakmedia

Radio-Canada

L’ancien hôtel de Fleurimont, situé au 1735, chemin Galvin, pourrait être transformé en maison de chambres pour femmes. Le bâtiment était utilisé par la maison de jeunes La Maize.

Le conseil municipal de Sherbrooke a autorisé lundi soir que le promoteur du projet, Les Habitations l'Équerre, puisse utiliser le bâtiment et le terrain pendant 35 ans. L’organisme a pour mission d’offrir des logements à prix modiques.

Les activités de la maison de jeunes La Maize se poursuivraient au sous-sol du bâtiment. Les gestionnaires de l’organisme avaient déjà envisagé de transporter ailleurs les activités de la maison de jeunes, en raison des différents problèmes. Un rapport publié en décembre 2019 avait conclu à une mauvaise qualité, et une présence importante de moisissure avait aussi été constatée.

SI le projet va de l’avant, il sera financé par la Société canadienne d’hypothèque et de logement. Les travaux de décontamination ne seraient donc pas assumés par la maison de jeunes.

La maison de chambres viendrait répondre à un besoin, puisque selon la Municipalité, l’absence de logements abordables obligent certaines femmes à louer une chambre dans des immeubles en piètre état.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !