•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tensions à l’ACFMJ, le Conseil des écoles fransaskoises réagit

Le logo du Conseil des écoles fransaskoises.

Le logo du Conseil des écoles fransaskoises.

Photo : CEF

Vincent H. Turgeon

Au lendemain des révélations faites par ICI Saskatchewan au sujet des tensions au coeur de l’Association communautaire fransaskoise de Moose Jaw (ACFMJ), le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) soutient qu’il ne tolérera aucun geste ou comportement « qui constitue une menace pour la santé et la sécurité d’un individu ». Cette politique s’applique autant pour les employés du CEF que pour ses partenaires, précise le directeur général Ronald Ajavon.

Dans une déclaration écrite, il ajoute que le CEF a travaillé étroitement [au cours des derniers mois] avec la communauté fransaskoise de Moose Jaw pour établir des relations saines et harmonieuses.

De plus, Ronald Ajavon affirme que le CEF examine « avec beaucoup d’attention, de rigueur, d’objectivité et d’impartialité » les plaintes qui lui sont transmises.

De nombreuses plaintes

Le 21 octobre 2020, Corinne Dourlent, ancienne directrice de l'ACFMJ, déposait une plainte auprès du Conseil des écoles fransaskoises. Cette plainte pour harcèlement visait deux membres du C. A. de l’ACFMJ, tous deux étant employés du CEF.

Ronald Ajavon conclut que le comportement des employés du CEF et de ses partenaires doit en tout temps contribuer à valoriser le triple mandat de l'organisme tant au niveau scolaire, culturel que communautaire.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.