•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour ses 200 ans, Saint-Norbert veut devenir un lieu historique national

Une maison historique vue de l'extérieur, en hiver.

La maison Bohémier, dans le parc provincial du patrimoine de Saint-Norbert, est un témoin de la vie du village au 19e siècle.

Photo : Radio-Canada / Sylviane Lanthier

Radio-Canada

À l’occasion du 200e anniversaire du quartier de Saint-Norbert, situé dans la partie sud de Winnipeg, le comité communautaire Riel de la Ville de Winnipeg et l’organisme Héritage Saint-Norbert souhaitent que le quartier obtienne une désignation historique nationale par l'entremise de la Commission des lieux et des monuments historiques du Canada.

Leur demande a été approuvée par le Comité permanent sur la propriété, le patrimoine et le développement de la Ville de Winnipeg, lors de la rencontre tenue le 18 janvier. Elle sera discutée prochainement au conseil municipal.

La demande concerne la désignation de 24 lieux ou bâtiments du quartier.

Lundi, la directrice générale de Heritage Winnipeg, Cindy Tugwell, a appuyé la demande devant le Comité. Certains de ces bâtiments font déjà partie des Portes ouvertes Winnipeg depuis plusieurs années, a-t-elle expliqué.

Il n’y a aucun désavantage à avoir une telle désignation, a-t-elle ajouté en faisant référence à l’impact économique important de telles désignations dans les sites de La Fourche et du quartier de la Bourse, à Winnipeg.

La Fourche a été désignée Lieu historique national en 1974, et le quartier de la Bourse, en 1997.

Une histoire métisse

L’histoire de l'ancien village commence en 1821, après la fusion de la Compagnie du Nord-Ouest et de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Des employés de la Compagnie du Nord-Ouest, en grande partie des Métis, s'installent alors dans ce qui deviendra le village de Saint-Norbert.

Le territoire obtient le statut de paroisse en 1857 et reçoit le nom de Saint-Norbert en l'honneur du premier évêque de Saint-Boniface, Mgr Joseph-Norbert Provencher.

Une grande maison blanche.

Le Centre culturel Saint-Norbert est situé dans un bâtiment historique, sur le site de l'ancien monastère des pères trappistes.

Photo : Radio-Canada / Sylviane Lanthier

Le bicentenaire des établissements métis de l’endroit offre l'occasion idéale pour que Saint-Norbert devienne un lieu historique national, selon la directrice générale du centre culturel de Saint-Norbert, Louise May.

Cette désignation est aussi une requête de la communauté sous le leadership d’Héritage Saint-Norbert, précise-t-elle.

Selon elle, le moment est venu de vraiment reconnaître cette histoire, et d’en être fier. Saint-Norbert, affirme-t-elle, est un trésor national.

L'historien Philippe Mailhot a grandi dans le quartier. C’est vraiment à Saint-Norbert que le mouvement de la résistance de 1869-1870 a commencé, rappelle-t-il. Il y a plusieurs sites historiques liés à ces événements.

L’abbé Noël Ritchot, qui était curé de Saint-Norbert de 1862 jusqu’à son décès, en 1905, arrive tout de suite après Louis Riel comme père de la Confédération du Manitoba, explique Philippe Mailhot.

Si la Ville se prête à désigner un territoire comme lieu historique, je trouve cela tout à fait raisonnable [de choisir Saint-Norbert].

Avec les informations de Mathieu Vleminckx, Abdoulaye Cissoko et Thibault Jourdan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !