•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trafic maritime : année record au port de Prince Rupert

Vue aérienne du terminal Fairview, avec les grues du port, des rangées de conteneurs et des trains en chargement.

À Prince Rupert, le terminal Fairview est le second plus important terminal de conteneurs au Canada, depuis son expansion en 2017.

Photo : Port de Prince Rupert

Radio-Canada

Le port de Prince Rupert, dans le nord de la Colombie-Britannique, a connu une année record de trafic maritime malgré les restrictions sur le voyage associées à la COVID-19.

Dans son rapport dévoilé lundi (Nouvelle fenêtre), l’autorité portuaire indique que 32,4 millions de tonnes de cargaison ont transité par ses installations en 2020, soit une hausse de 9 % par rapport à 2019.

Cette hausse a été propulsée majoritairement par les exportations de charbon, de propane et de granulés de bois.

Selon les autorités portuaires, l’augmentation de la demande pour le charbon thermique en provenance de la province et de l’Alberta a mené à une hausse de la circulation de 26 % au terminal Ridley.

Le PDG, Shaun Stevenson, affirme dans un communiqué que le port a apporté plus de 50 milliards de dollars en commerce international au cours de la dernière année.

Grâce à la diversification de nos cargos, ainsi que l’engagement et la détermination de nos partenaires à maintenir un environnement de travail sécuritaire tout au long de la pandémie, les activités du port sont demeurées résistantes.

Shaun Stevenson, PDG du port de Prince Rupert

La COVID-19 a toutefois fortement réduit le nombre de visiteurs. Seulement 25 836 passagers ont transité par le port de Prince Rupert en 2020, trois fois moins que l'année précédente.

L’autorité portuaire dit travailler avec l’industrie de la croisière et les acteurs du coin en attendant que Transports Canada autorise de nouveau les bateaux de croisières dans les ports canadiens.

Le Port obtient 25 M$

Par ailleurs, Victoria a annoncé, la semaine dernière, un investissement de 25 millions de dollars pour le port de Prince Rupert.

Le montant vise à moderniser la plate-forme logistique d’exportation de l'île Ridley, qui sert à transborder des ressources naturelles en partance pour l’Asie.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !