•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’homme sans-abri mort à Montréal était de Matimekush-Lac John

Photo rapprochée de Raphaël André devant une chute d'eau.

Raphaël André est mort dans la nuit de samedi à dimanche à Montréal.

Photo : Courtoisie John Tessier/The Open Door

Radio-Canada

Raphaël André, l’homme en situation d’itinérance mort en fin de semaine au centre-ville de Montréal était un Innu de la communauté de Matimekush-Lac John, dans le nord de la Côte-Nord.

Raphaël André avait 51 ans et a été retrouvé mort à quelques mètres d’un refuge qu’il fréquentait dans la métropole. Ce refuge est toutefois fermé le soir depuis peu, sous les recommandations de la santé publique, en raison d'une récente éclosion de COVID-19 et d'un problème de plomberie.

Malgré l'indignation causée par la mort tragique de ce sans-abri caché dans une toilette chimique, le gouvernement du Québec n'est pas prêt à exempter les itinérants de l'interdiction de se trouver dehors après 20 h.

En point de presse en début d’après-midi mardi, le premier ministre François Legault a offert ses condoléances à la famille de M. André en réitérant toutefois son refus d’assouplir les règles du couvre-feu pour les personnes itinérantes.

Avec les informations de Thomas Gerbet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !