•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une solution en vue pour la pension pour animaux Chez Doggo

La jeune propriétaire est en compagnie de 6 gros chiens dans une grande cour.

Dominique Blais a fondé la pension Chez Doggo en 2018.

Photo : Gracieuseté : Charlène Gilbert, Photographe-artiste

Menacée de fermeture à la suite de plusieurs plaintes de son voisinage, la pension pour animaux Chez Doggo pourra finalement poursuivre ses activités à Amos.

L’entreprise déménagera d’ici le 1er avril prochain dans de nouveaux locaux sur la rue des Métiers, en plein coeur d’une zone industrielle. La Ville d’Amos a présenté lundi un projet de modification de zonage pour permettre à Chez Doggo d’opérer dans ce secteur.

La propriétaire Dominique Blais estime que la solution trouvée permettra d’éliminer les principaux irritants liés aux opérations de Chez Doggo.

C’est sûr qu’on aurait aimé rester plus proche des zones résidentielles, mais au moins on reste en ville à Amos et accessible à nos clients, explique-t-elle. Dans une rue industrielle, on ne sera pas dérangeant. Notre voisin d’en face, Trionex, fait déjà beaucoup de bruit. Nos futurs propriétaires nous ont appuyés et ils ont obtenu des signatures d’appui de nos huit plus proches voisins.

Chez Doggo modifiera aussi ses opérations en aménageant son parc extérieur dans un mégadôme, ce qui devrait grandement réduire les jappements de ses pensionnaires.

Les chiens ne seront plus à l’extérieur et on n’aura plus de gens qui vont venir leur parler à travers la clôture. Ça ne facilitait pas notre travail et ça devrait être résolu avec le mégadôme, note la jeune femme d’affaires.

Dominique Blais se dit soulagée de pouvoir bientôt enfin tourner la page sur cette histoire. Les gens avaient le goût qu’on reste en affaires et ça nous a donné le push pour trouver une solution. En fin de compte, ça va nous permettre d’améliorer nos infrastructures et de ne pas répéter les erreurs commises dans nos deux premiers locaux. C’est un soulagement de pouvoir rester en affaires. J’ai ressenti beaucoup d’amour et d’appuis qui me confirment qu’on a notre raison d’être. C’est une belle tape sur l’épaule pour mon équipe et moi.

En plus de déménager ses installations, Chez Doggo prévoit aussi aménager l’été prochain un parc canin extérieur qui pourra être accessible sur abonnement, un service qui est inexistant présentement à Amos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !