•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba pourrait assouplir légèrement les mesures sanitaires

Brent Roussin est à une table et parle, un micro posé devant lui.

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, lors d'un point de presse sur la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

La province pourrait permettre aux Manitobains de recevoir leurs amis et leurs proches – deux visiteurs à la fois à l'intérieur – et pourrait rouvrir des commerces non essentiels et des salons de coiffure.

Les autorités sanitaires du Manitoba ont dévoilé, mardi, une liste de restrictions sanitaires qui pourraient être assouplies vendredi. Les nouvelles mesures permettraient, entre autres, de petits rassemblements à l’intérieur et à l’extérieur, ainsi que la réouverture des commerces non essentiels.

La province indique que les changements seraient réservés aux régions sanitaires de Winnipeg, de Prairie Mountain, d’Entre-les-Lacs et de l’Est et de Santé Sud.

Selon le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin, les bilans de cas élevés dans le nord du Manitoba et plusieurs Premières Nations font que le code rouge resterait en vigueur dans le nord plus longtemps.

Les rassemblements extérieurs et intérieurs dans une propriété privée sont proscrits depuis le 12 novembre, et les commerces non essentiels tels que les librairies et les magasins de vêtements sont fermés au public. Les salons de coiffure sont aussi fermés.

Les assouplissements proposés sont les suivants :

Rassemblements :

  • Permission pour deux personnes de rendre visite à un autre ménage
  • Permission des visites de 5 personnes à l’extérieur dans une propriété privée (en plus des membres d’un ménage)
  • Permission de rassemblements de 10 personnes à des funérailles

Commerces :

  • Tous les commerces de détail pourraient rouvrir, mais seraient limités à 25 % de leur capacité
  • La liste des articles essentiels serait éliminée

Services personnels :

  • Les cabinets de services de santé non régulés, tels que les réflexologues, peuvent rouvrir en respectant les mesures sanitaires telles que la distanciation physique et devront tenir à jour un carnet d’information pour le traçage éventuel de contacts.
  • Les barbiers et les salons de coiffure pourraient ouvrir en respectant les mesures sanitaires telles que la distanciation physique, en n'acceptant que 25 % de leur capacité habituelle et en tenant à jour un carnet d’information pour le traçage éventuel de contacts.

Vendredi dernier, la province a lancé une consultation sur de possibles assouplissements des mesures sanitaires, un sujet qui a été abordé à plusieurs reprises par le premier ministre et par la santé publique la semaine dernière.

Brian Pallister a ainsi plusieurs fois affirmé qu’il ne voulait pas d’une solution en yoyo qui verrait la pandémie s’enflammer de plus belle avec un déconfinement et qui mènerait donc à un autre confinement.

Le niveau d’alerte rouge, en vigueur dans l’ensemble de la province depuis le 12 novembre, a été prolongé de deux semaines le 8 janvier. La province avait révélé en décembre que le Manitoba était, depuis le mois d’octobre, dans le pire des scénarios de transmission envisagés par les modèles mathématiques.

Depuis, le confinement a permis de ramener les bilans quotidiens à des niveaux plus acceptables, mais les hospitalisations sont encore assez nombreuses, et la pandémie s’est répandue dans les Premières Nations du nord de la province à un rythme alarmant.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !