•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec demande à Ottawa d'interdire les vols internationaux non essentiels

Québec demande également à Ottawa de mieux surveiller le respect des quarantaines obligatoires.

François Legault s'adresse aux journalistes.

Le premier ministre François Legault exhorte Ottawa d'interdire tous les vols internationaux non essentiels.

Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

Radio-Canada

Excédé par le nombre de personnes qui prennent des vacances à l'étranger malgré la gravité de la situation, le premier ministre François Legault demande formellement à son homologue fédéral Justin Trudeau d'interdire tous les vols internationaux non essentiels.

Je continue à ne pas comprendre qu'une personne décide d'aller à Punta Cana ou à Cancún dans un tout-inclus avec la situation qu'on vit.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

À l'heure où plusieurs variants de la COVID-19, encore plus contagieux, circulent à l'étranger, François Legault presse Justin Trudeau de passer à l'action avant que ces variants ne viennent compliquer encore une situation déjà grave au pays.

On en a parlé en privé avec le gouvernement fédéral, mais là il est temps d'agir. Je comprends que M. Trudeau, comme nous, ne trouve pas ça idéal, mais on n'en est plus à des souhaits, a-t-il déclaré.

On n'en est plus à allumer des lampions, on est vraiment à l'étape d'agir.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Rappelant qu'une telle décision a déjà été prise par Ottawa au printemps dernier même si voyager est un droit constitutionnellement reconnu au Canada, François Legault estime que la gravité de la situation commande une telle décision.

Le premier ministre s'est aussi dit très préoccupé par le peu de surveillance qu'exercent les autorités fédérales quant au respect de la quarantaine obligatoire imposée aux citoyens qui reviennent de voyage.

C'est important que le gouvernement fédéral en fasse plus pour le suivi des personnes en quarantaine. On a tous vu des cas où des gens sont revenus et ils reçoivent des appels automatisés. Ce n'est pas comme ça qu'on va s'assurer que les gens qui reviennent de voyage restent à la maison.

Québec prêt à agir seul s'il le faut

Questionné sur ce qu'il fera dans le cas où le fédéral refuserait une fois de plus de suspendre les vols vers l'étranger, François Legault a dit que le Québec pourrait prendre lui-même des mesures dans les aéroports de la province.

M. Legault a ajouté qu'il avait d'ailleurs déjà demandé à la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, de préparer un plan pour faire une partie du travail du fédéral dans le respect des compétences dévolues au Québec.

Révision des plans de vaccination

En ce qui a trait à la campagne de vaccination qui sera ralentie au Québec au cours des prochaines semaines en raison d'une diminution temporaire des livraisons de vaccins par Pfizer, qui doit moderniser une de ses usines, François Legault affirme que les autorités de la santé ont dû revoir leurs plans pour composer avec cet imprévu.

On a fait un nouveau plan pour s'ajuster, mais évidemment, ce qu'on souhaite c’est d’en recevoir trois ou quatre fois plus. On est prêts à vacciner au moins 250 000 personnes par semaine, a rappelé le premier ministre.

Mais en attendant, le Québec devra composer avec plusieurs dizaines de milliers de vaccins de moins que prévu d'ici la fin février.

Malgré cela, souligne François Legault, la vaccination progresse au Québec, où plus de 80 % des patients en CHSLD ont été vaccinés.

On devrait terminer cette semaine toute la vaccination des résidents dans les CHSLD.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Plus de 100 000 travailleurs de la santé ont aussi déjà été vaccinés et Québec devrait commencer dans une dizaine de jours à vacciner la clientèle des résidences privées pour aînés (RPA).

Le bilan du jour

Les autorités sanitaires du Québec ont enregistré 1386 nouveaux cas de COVID-19 au cours des dernières 24 heures, portant le total des infections à 245 734 depuis le début de la pandémie.

Il s’agit de la troisième journée de suite où le nombre de nouveaux cas se trouve sous la barre des 2000 infections.

Samedi, ce sont 1744 nouvelles infections qui étaient recensées, 1634 le lendemain et 1386 pour la journée de lundi.

L’évolution de la COVID-19 au Québec

La santé publique fait aussi état de 9 nouvelles hospitalisations, pour un total de 1500 personnes. De ce nombre, 212 se trouvent aux soins intensifs, soit 5 de moins qu'hier.

Le virus a fait 55 nouvelles victimes, mais seulement 16 d’entre elles ont succombé au cours des dernières 24 heures, portant le total depuis le début de la pandémie à 9142. De ces 55 nouveaux décès, 33 sont survenus entre le 12 et le 17 janvier et 6 avant le 12 janvier dernier.

Bien que le nombre de nouveaux cas diminue, le ministre de la Santé incite les Québécois à maintenir leurs efforts pour lutter contre le virus.

Chacune de nos décisions a un impact sur notre réseau de santé et sur notre personnel.

Une citation de :Christian Dubé, ministre de la Santé

Le premier ministre du Québec, François Legault, abonde dans le même sens. La bataille contre le virus n’est pas terminée, a-t-il déclaré sur Twitter. Chaque exception aux consignes peut mettre en danger un proche et aggraver la situation dans nos hôpitaux. On doit continuer nos efforts pour protéger nos travailleurs de la santé.

Montréal et Laval plus touchées

La grande région métropolitaine est durement frappée par la pandémie de COVID-19. Les villes de Laval et de Montréal se retrouvent au sommet des régions comptant le plus de cas actifs pour 100 000 habitants avec respectivement 369,9 et 365,0.

La Montérégie arrive au quatrième rang avec 199,8 personnes infectées pour 100 000 habitants, devancée par Lanaudière qui en compte 228,9.

La métropole québécoise compte, en absolu, le plus grand nombre de cas actifs de la province avec 7990. La Montérégie et Laval suivent avec respectivement 2998 et 1731 infections.

Les régions moins densément peuplées sont moins touchées par le coronavirus. La Côte-Nord (19,0), la Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine (19,0) et le Bas-Saint-Laurent (24,4) comptent ainsi le moins de cas actifs pour 100 000 habitants.

4 secteurs problématiques à Montréal

Alors que le nombre de nouveaux cas diminue depuis plusieurs jours au Québec, la santé publique demeure préoccupée par les taux de contagion qui demeurent élevés dans quatre quartiers de Montréal, soit Saint-Léonard–Saint-Michel, Ahuntsic–Montréal-Nord, le Nord-de-l’île-Saint-Laurent, et Rivière-des-Prairies–Montréal-Est.

Ces quatre secteurs où on observe des taux de cas actifs pour 100 000 habitants de 450 et plus sont actuellement les endroits les plus problématiques, a déclaré le premier ministre François Legault, qui a prévenu que des mesures allaient être prises dans ces secteurs notamment pour inciter davantage de gens à subir des tests de dépistage.

Des cliniques de dépistage mobiles pourraient y être installées prochainement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !