•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Isle-Verte songe à interdire le trafic lourd sur son territoire

Un père et ses enfants regardent un camion passer sur la route 132.

Les élus souhaitent que les conducteurs de véhicules lourds utilisent l'autoroute 20 plutôt que la route 132.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Les élus de L'Isle-Verte envisagent la possibilité d'interdire le trafic lourd sur la route 132 à l'intérieur des limites de la municipalité.

Dans une résolution adoptée en novembre dernier, les élus ont demandé l'aide du ministère des Transports (MTQ) pour trouver des solutions de rechange et forcer les conducteurs de ces véhicules à prendre l'autoroute 20. Leur demande est motivée par souci de sécurité pour leurs résidents, mais aussi pour favoriser la marche et le vélo aux abords de cette route.

Toutefois, ce dossier suscite de nombreuses réactions dans la municipalité de près de 1300 résidents. Des résidents demandent d'obtenir une définition claire des véhicules qui pourraient être touchés par une éventuelle interdiction.

Selon la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), tous les véhicules de plus de 4500 kilogrammes se retrouvent dans cette catégorie. Les autobus, les dépanneuses ou encore les camions transportant des marchandises sont également des véhicules lourds au sens de la loi.

Le copropriétaire de l'entreprise Cotech-XMetal de L'Isle-Verte, Alexandre Côté, se dit contre la demande telle qu'elle est formulée actuellement.

Le copropriétaire de l'entreprise Cotech-XMetal Alexandre Côté.

Le copropriétaire de l'entreprise Cotech-XMetal Alexandre Côté

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

On peut regarder différentes solutions, différentes alternatives avant de dire que c'est interdit au trafic lourd carrément.

Alexandre Côté, copropriétaire Cotech-XMetal

La mairesse de L'Isle-Verte, Ginette Caron, avoue qu'il faudra préciser les véhicules ciblés. Elle ne veut pas d'une nouvelle réglementation qui nuirait au développement économique de sa municipalité.

Pour déterminer l'intérêt de ses commettants à adopter un nouveau règlement, les élus pourraient lancer une consultation publique d'ici quelques mois.

La mairesse de L'Isle-Verte, Ginette Caron

La mairesse de L'Isle-Verte, Ginette Caron (archives)

Photo : Courtoisie Ginette Caron

Mais avant d'aller là, il faut vraiment savoir tous les tenants et aboutissants de cette décision, soit d'arrêter ou de continuer les véhicules lourds sur notre territoire.

Ginette Caron, mairesse de L'Isle-Verte

Une porte-parole régionale du ministère des Transports du Québec confirme que son organisation travaille actuellement en coopération avec l'administration municipale. Mais pour le moment, les intervenants sont encore bien loin d'une décision définitive dans ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !