•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement Ford refuse d'annuler la démolition d'immeubles du patrimoine à Toronto

Un immeuble en train d'être démoli.

Le gouvernement Ford a bravé les autorités locales pour ordonner la démolition d'immeubles du patrimoine à Toronto, dénoncent des résidents.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement Ford a ordonné la démolition en cours d'immeubles du patrimoine à Toronto sans consulter les autorités locales, dénoncent des résidents.

Une équipe de démolition a entrepris ces travaux le 14 janvier sur l'ancienne propriété de la Dominion Wheel and Foundries Company. Les quatre bâtiments du site ont été construits entre 1917 et 1929, et sont inscrits au registre du patrimoine de la Ville de Toronto depuis 2004.

Les immeubles sont visés par des arrêtés ministériels de zonage, qui permettent au ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark, de contourner les obligations en matière de consultation publique et les mécanismes de planification locale pour stimuler le développement.

Bien que l'Ontario ait décrété l'état d'urgence le 12 janvier et ordonné la fermeture des chantiers de construction non essentiels, celui-ci peut aller de l'avant, puisque la démolition est exemptée et considérée comme une activité essentielle par la province.

Le planificateur de la Ville de Toronto a écrit (Nouvelle fenêtre) au ministre Clark pour lui faire part de ses inquiétudes, et la conseillère municipale du quartier Kristyn Wong-Tam, le député fédéral libéral Adam Vaughan et la députée néo-démocrate Suze Morisson ont dénoncé la décision. Le député néo-démocrate de la circonscription, Chris Glover, ajoute avoir demandé une réunion d'urgence avec le ministre Clark.

Un groupe citoyen, Friends of the Foundry, a lancé une pétition en ligne qui avait récolté plus de 8500 signatures en date de mardi. Un organisme, l'International Resource Centre for Performing Artists de Toronto, planchait (Nouvelle fenêtre) sur une proposition pour transformer les bâtiments en un centre de ressources pour les musiciens canadiens.

L'attachée de presse du ministre Clark, Stephanie Bellotto, dit que la province a ordonné la démolition pour accélérer la construction de près de 1000 logements abordables, bien que le décret (Nouvelle fenêtre) en question n'en fasse aucune mention.

Les propriétés appartenaient déjà à la province et étaient vacantes et en mauvais état depuis les années 1980, ajoute Mme Bellotto.

Les néo-démocrates ont divulgué en décembre des preuves que 19 des 38 arrêtés de zonage ministériels, publiés par le gouvernement Ford depuis mars de l'année dernière, étaient des permis de construire en zone protégée qui ont profité à des promoteurs ayant fait des dons au Parti progressiste-conservateur de l'Ontario ou ayant des liens avec des membres du groupe politique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !