•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val-d’Or plaide pour plus de respect dans les débats publics

Une personne appuie sur l'écran d'un téléphone intelligent.

Les élus remarquent notamment des commentaires déplacés publiés sur les réseaux sociaux.

Photo : iStock / Blackzheep

Les élus municipaux de Val-d’Or ont adopté lundi une résolution d’appui à une campagne de l’Union des municipalités du Québec demandant plus de respect dans les débats démocratiques.

Cette campagne survient à quelques mois des prochaines élections municipales et à la suite de l’augmentation des cas de menaces, d’intimidation ou de manque de respect envers les élus au Québec.

Le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, reconnaît que la situation n’a pas dégénéré dans la région, mais il croit que toutes les municipalités appuieront ce mouvement de solidarité

Il y a une polarisation dans l’opinion publique et la situation de la pandémie est venue l’exacerber, affirme-t-il. On voit des manifestations curieuses et des commentaires déplacés, notamment sur les réseaux sociaux. Il y a de la place pour des débats, mais ce n’est pas avec des invectives et des jugements sommaires qu’on va avancer et intéresser des gens à occuper des fonctions dans notre système démocratique.

Pierre Corbeil estime que les élus de tous les paliers de gouvernement doivent aussi montrer l’exemple en rehaussant la hauteur de leurs débats.

Je pense que c’est le temps de faire une pause, de se poser des questions et de réfléchir, afin de désamorcer une situation pour que le débat public se fasse dans la sérénité et le calme au cours des prochaines élections municipales, ici et partout au Québec, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !