•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compensation d'Hydro-Québec : tous les Saguenéens pourront s'exprimer par Internet

Une carte qui présente le tracé de la future ligne de transmission hydro-électrique.

La carte du tracé de la ligne à 735 kV Micoua-Saguenay

Photo : Source : Hydro-Québec

Les citoyens des trois arrondissements de Saguenay pourront se prononcer au sujet du projet qu’ils aimeraient voir se réaliser avec la compensation versée par Hydro-Québec, en marge du projet d’implantation de la ligne Micoua-Saguenay.

Une résolution de Josée Néron pour la tenue d’une consultation publique par Internet, modifiée à la suite d’une proposition soumise par le conseiller Simon-Olivier Côté, a été entérinée lors de la séance du conseil municipal de Saguenay, tenue lundi par vidéoconférence.

Onze élus ont voté pour et quatre ont voté contre, soit Michel Tremblay, Michel Potvin, Michel Thiffault et Carl Dufour.

La décision de la mairesse Néron de tenir une consultation afin de déterminer quel projet obtiendra l’enveloppe de 600 000 $ accordée par la société d’État avait provoqué la colère de la présidente du conseil d’arrondissement de Jonquière, Julie Dufour, il y a deux semaines.

Presque unanimement, le conseil d’arrondissement avait résolu de favoriser l'utilisation de l’enveloppe pour la création d’un projet de parcours historique et numérique mettant en valeur l’histoire de Saint-Jean-Vianney et celle d’Arvida.

Julie Dufour n'avait pas apprécié le fait d'apprendre par voie de communiqué que Josée Néron souhaitait consulter les citoyens.

La semaine dernière, outre Jean-Marc Crevier, les conseillers jonquiérois s’étaient montrés en faveur de l’envoi d’une fiche descriptive signée par les fonctionnaires municipaux responsables du dossier à Hydro-Québec pour confirmer le choix du dossier retenu. L’aval de l’ensemble du conseil de ville était toutefois requis.

Cette consultation va permettre au projet de se légitimer et d’être peaufiné avant d’être soumis à Hydro-Québec , a déclaré Josée Néron, lors de l’assemblée. .

Trois projets sont proposés : le parcours numérique favorisé par les élus de Jonquière, la refonte du parc de la Rivière-aux-Sables et l’aménagement des terrains extérieurs du futur centre multisport de Jonquière.

Un projet porteur, réitèrent les Jonquiérois

Avant de passer au vote, le dossier a fait l’objet de longues discussions.

C’est une idée de l’ère de l’an 2000 pour raconter notre histoire sur un parcours numérique. Les gens doivent se souvenir de Saint-Jean-Vianney , a résumé le conseiller MIchel Thiffault, qui a dit ne pas comprendre le but de tenir une consultation publique pour un si petit montant.

Kevin Armstrong a renchéri en disant qu’il a l’impression qu' on s’est barré dans toutes les franges du tapis dans ce dossier. Il a déclaré, d’emblée, qu’il voterait en faveur de la résolution, mais a voulu préciser certains éléments, notamment le fait que le projet du parc de la Rivière-aux-Sables était déjà prévu dans le plan triennal d’immobilisation de la ville pour l’année 2021.

Carl Dufour s’est dit franchement divisé dans ce dossier, qu’il juge extrêmement porteur. Avant le vote, il a donc demandé que soit inscrite sa dissidence.

De la consultation, j’en fais à longueur de journée. Ce que j’ai vu dans les journaux, c’est qu’on est incapables de faire quoi que ce soit par nous-mêmes. Ça me désole. C’est tellement un beau projet qui risque de finir en queue de poisson , a-t-il déploré.

Son collègue de Chicoutimi, Simon-Olivier Côté, s’est dit déçu de voir que cette guéguerre fait mal paraître le conseil de ville et fournit des munitions aux citoyens qui croient que subsistent toujours des guerres de clocher entre Jonquière et Chicoutimi.

C’est à la suite de sa proposition d’amender la résolution de façon à ce qu’elle stipule que l’ensemble des citoyens de la ville pourront se manifester lors de la consultation publique et non uniquement les Jonquiérois.

Simon-Olivier Côté s’est dit d’accord avec le fait que l'argent d’Hydro-Québec soit accordé à un projet jonquiérois. Il estime toutefois que tous les contribuables doivent avoir le loisir de s’exprimer dans ce dossier.

Jimmy Bouchard a salué la proposition de son homologue de Chicoutimi, tout comme les élus de La Baie Raynald Simard et Martin Harvey.

Pas le projet de Julie Dufour

Julie Dufour a tenu à dire qu’il est faux de croire que le projet de parcours historique numérique est le sien, comme l’ont véhiculé, selon elle, certains médias.

Je ne vois pas comment cette roulade dans la farine publiquement a pu avantager quelconque citoyen de cette ville. Vous savez, madame la mairesse, il y a une grosse différence entre l'acharnement et la persévérance. On dit souvent que pour tuer un chien, on dit qu’il a la rage , a imagé Julie Dufour, avant de demander le vote.

La consultation aura lieu du 28 janvier au 11 février sur la plateforme Bâtissons Saguenay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !