•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des donneurs de plasma recherchés alors que les besoins explosent

Une poche de plasma.

Le plasma sert à fabriquer des médicaments.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La pandémie n’aura pas ralenti la générosité des donneurs de sang et de plasma, mais les besoins sont si en augmentation qu’il faut quand même tenter d’attirer des donneurs. Il faut davantage de dons pour répondre aux besoins, notamment de plasma, qui sert à fabriquer des médicaments.

Malgré une croissance des dons à Trois-Rivières de près de 30 %, soit environ 3500 doses supplémentaires, Héma-Québec estime que 1000 dons supplémentaires seront nécessaires en 2021.

Les indications sont à l’effet que [l’augmentation de la demande] va se poursuivre, donc nous avons besoin de donneurs de plasma, explique Laurent-Paul Ménard, porte-parole chez Héma-Québec.

Malgré la pandémie, les niveaux de dons de plasma dans la région se sont maintenus et ont même dépassé les attentes. Présentement, on est à peu près à 90 donneurs par jour, dit la gestionnaire du centre Plasmavie de Trois-Rivières, Marie-Claude Bellemare.

Parmi eux, il y a Laurier Thibault qui en est à plus de 200 contributions. Le plasma se régénère à tous les six jours, donc je peux donner chaque semaine, dit-il.

Un homme sur une chaise en train de faire un don de plasma.

Laurier Thibault a fait plus de 200 dons de plasma.

Photo : Radio-Canada

Les prélèvements durent environ une heure, et depuis la pandémie, ils se déroulent sur rendez-vous. Questionnaire et prise de température à l’arrivée, plusieurs mesures sanitaires ont été mises en place pour rassurer les donneurs.

Les personnes de 65 ans et plus, dont la contribution est importante, continuent à donner au suivant.

Je me sens en sécurité ici, et je continue à voir des gens. C’est important pour moi. J’étais bien heureuse qu’ils me rappellent, parce que ça me manquait de faire mon bénévolat, raconte Nicole Simard, une bénévole.

Outre le plasma, Héma-Québec a pour objectif de recevoir 1000 dons de sang par jour. Un objectif atteint, selon les données actuelles.

Au niveau des produits sanguins destinés à la transfusion, la réserve est très bonne. Fort heureusement, les donneurs nous ont suivis tout au long de la pandémie.

Laurent-Paul Ménard, porte-parole d'Héma-Québec

Pour poursuivre l’effort, des sites de collecte temporaires ouvriront leurs portes le 24 janvier au Carrefour Trois-Rivières-Ouest, à l’Auberge Gouverneur Shawinigan et à l’hôtel de ville de Sainte-Thècle.

D'après le reportage de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !