•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un budget de près de 12 millions pour la Ville de Chandler

Le bord de mer et l'église à Chandler

Le bord de mer et l'église à Chandler

Photo : Radio-Canada

Le montant que prévoient dépenser les élus de Chandler en 2021, soit 11,9 millions de dollars, est à peine plus élevé que celui du budget 2020. De même, le taux de taxation n’augmentera que de 0,02 $ passant de 0,88 $ à 0,90 $ du 100 $ d’évaluation.

Héritage des fusions municipales, les variations à la baisse ou à la hausse de l'impôt municipal seront différentes pour les citoyens selon les secteurs de la municipalité qu’ils habitent.

Ainsi à Chandler, l’augmentation sera de 18 $ pour une résidence évaluée à 100 000 $.

À Newport, les propriétaires d’une résidence de valeur similaire verront leur impôt municipal diminuer de 12 $. Cette baisse sera de 31 $ à Pabos tandis qu’à Pabos Mills et à Saint-François, les citoyens subiront une très légère hausse. Il reste encore, par quartiers, des règlements d’emprunt d’avant la fusion. On doit les respecter, explique le maire suppléant de Chandler, Bruno-Pierre Godbout.

Le maire suppléant indique qu’un des défis du budget a été le manque à gagner des infrastructures de loisirs en raison de la pandémie.

L’argent versé par Québec aux municipalités pour pallier ces pertes a été réparti sur les années financières 2020 et 2021. Une somme de 268 000 $ a été utilisée pour boucler le budget de la dernière année. On s’est gardé une marge de manœuvre de 122 000 $ pour 2021, ajoute M. Godbout.

La Ville à cet égard a joué de prudence. On prévoit le pire. On prévoit les pertes financières qu’on a eues dans l’année financière 2020, précise le maire suppléant.

Un nouveau garage municipal

Chandler a un ambitieux plan triennal d’immobilisations de près de 30 millions de dollars. Un des investissements importants qui sera réalisé en 2021 est la construction du nouveau garage municipal.

La Ville a reçu une subvention qui permettra de payer 70 % du coût des travaux évalués à 3,6 millions de dollars. Les appels d’offres ont été lancés, le contrat octroyé et la construction devrait démarrer en mai prochain.

La Ville entend aussi investir 150 000 $ dans la piste cyclable, aménager un terrain de dekhockey [hockey balle] de 325 000 $ à Newport, acheter un nouveau camion de pompiers au coût de 450 000 $, utiliser 60 000 $ pour réparer le terrain de balle de Pabos Mills et effectuer pour deux millions de dollars de travaux d’asphaltage dans différents quartiers.

Des travaux de rénovation du réseau d’aqueduc et d’égout sont aussi dans les plans. Ils seront financés avec la taxe d'accises sur l’essence.

Une nouvelle ère

L’année 2021 sera celle où la Ville tournera une page définitive sur son passé industriel.

La Société de développement économique et industriel de Chandler (SDEIC) devrait terminer sous peu ses travaux de liquidation des actifs de l’ancienne papeterie Gaspésia. Ils ont réglé l’an dernier le terrain, et le barrage du lac Sept-Îles qui restait à régler, mais tout ça a été réglé en 2020, précise M. Godbout.

Une affiche de la Compagnie Gaspésia

Dans les années qui ont suivi la fermeture de la Gaspésia, Abitibi Consolidated a été durement secouée par la crise qui a frappé le secteur des pâtes et papiers. C'est depuis devenu Produits forestiers Resolu.

Photo : Radio-Canada

Le maire suppléant estime qu’une somme entre 300 000 $ et 400 000 $ devrait être ensuite disponible pour le développement économique de la ville.

En attendant, Chandler a réservé un montant de 500 000 $ pour l’aménagement du terrain de l’ancienne usine Gaspésia.

La Ville a plusieurs projets en tête pour revitaliser l’endroit dont l’établissement d’un camping de courte durée, l’aménagement d’une piste cyclable, de jeux pour enfants et un parc à chiens ainsi que la construction d’une scène pour des spectacles en plein air.

La réalisation de ces projets s’étendra sur plusieurs années et dépendra aussi du financement que la ville réussira à obtenir, souligne le maire suppléant.

L'avenir du quai

Quant au port de Chandler, la Ville surveille toujours d'un œil sur le dossier du transfert de propriété. La solution discutée présentement, selon le maire, est une reconstruction par le gouvernement fédéral au coût de 25 millions de dollars.

Il estime par contre que la Ville n’a pas les moyens d’en devenir propriétaire. Ce qu’on mise, dit-il, c’est que le provincial le prenne et qu’on fasse une belle liaison avec les Îles-de-la-Madeleine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !