•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti conservateur veut expulser le député Derek Sloan

Derek Sloan en débat.

Derek Sloan perdra sa place au sein du caucus du Parti conservateur.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Radio-Canada

Le député Derek Sloan, qui a reçu un don d'un suprémaciste blanc bien connu, sera expulsé du Parti conservateur du Canada (PCC), a annoncé le chef Erin O'Toole, lundi soir.

Dans un communiqué, M. O'Toole a fait savoir que l'acceptation de ce don est bien pire qu'une grossière erreur de jugement ou qu'un manque de diligence raisonnable.

M. Sloan représente la circonscription d'Hastings–Lennox and Addington, en Ontario, à la Chambre des communes.

Il ne pourra pas se représenter pour le PCC aux prochaines élections.

Lors de sa campagne infructueuse à la direction du Parti conservateur, l'an dernier, M. Sloan a reçu un don de 131 $ de la part de Paul Fromm, qui se définit comme un « nationaliste blanc ».

Ces informations ont été rapportées en premier par le média Press Progress.

Dans son communiqué, M. O'Toole soutient que le racisme est une maladie de l'âme, inconciliable avec nos valeurs profondes. Il n'a pas de place dans notre pays. Il n'a pas de place au Parti conservateur du Canada. Je ne le tolérerai pas.

Le chef conservateur s'est d'abord dit « outré », lundi, par l'existence de ce don, avant de décider de montrer la porte à son député.

Ce sont les membres du caucus qui auront toutefois le dernier mot, dans le cadre d'un vote secret.

Derek Sloan se défend... et attaque

Dans une série de tweets publiés en soirée, M. Sloan a d'abord affirmé que sa campagne à la direction du parti, où il a fini dernier, avait permis d'amasser plus de 1,3 million de dollars, sous la forme de plus de 13 000 dons. Je n'ai jamais été mis au fait [du don de M. Fromm].

Il est clair que ce nom, mélangé parmi les milliers d'autres dons, n'a jamais déclenché de signaux d'alarme au sein de mon équipe. En apprenant ce qui s'est passé, j'ai immédiatement contacté la directrice générale du Parti conservateur, Janet Dorey, et demandé à ce que ce don soit remboursé, a-t-il ajouté.

Dans d'autres messages, publiés plus tard et au ton certainement plus vindicatif, le député dit avoir mené sa propre enquête et constaté que le PCC avait récolté 10 % du don de 131 $ de M. Fromm. Il semblerait qu'ils ne savaient pas non plus de qui il s'agissait?, écrit-il.

Aux yeux de M. Sloan, le fait que le PCC doive confirmer l'identité des donateurs pour éviter que ceux-ci ne dépassent les limites légales des contributions financières soulève d'importantes questions sur ce qui s'est passé.

O'Toole contre l'extrême droite

Il y a à peine une journée, Erin O'Toole publiait une déclaration indiquant que l'extrême droite n'a pas sa place au sein du PCC.

Les conservateurs forment un parti conventionnel, modéré et pragmatique – aussi vieux que la Confédération – qui est résolument au centre de la politique canadienne, déclare ainsi M. O'Toole.

Cette sortie inattendue est survenue un peu plus d'une semaine après l'émeute du Capitole, aux États-Unis, dans le cadre de laquelle des partisans du président sortant Donald Trump ont envahi le bâtiment où siège le Congrès, à Washington, pour tenter de faire dérailler la certification de la victoire de Joe Biden à la présidentielle de novembre.

M. O'Toole veut notamment se distancier des allégations des libéraux qui lui reprochent de tolérer de présumés partisans de Donald Trump dans ses rangs.

Les libéraux ont notamment montré du doigt un site Internet conservateur qui accusait le gouvernement de vouloir truquer les prochaines élections. On y voyait aussi une photo de la députée Candice Bergen portant une casquette MAGA (Make America Great Again). Le site a été supprimé depuis.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !