•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un début de saison qui se fait attendre chez les motoneigistes du Nord

Des motoneiges.

Les deux premières semaines de janvier ont été les plus chaudes jamais enregistrées dans le Nord de l’Ontario.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Dans le Nord de l’Ontario, le mois de janvier est synonyme du début de saison de motoneige. Pourtant, cette année, la neige se fait attendre et les températures anormalement chaudes des deux premières semaines de janvier rendent impraticables la majorité des sentiers.

Nous n’avons tout simplement pas de neige, déplore James Saville, vice-président du Sudbury Trail Plan Association, qui rassemble huit clubs de motoneige dans le Grand Sudbury.

M. Saville, comme plusieurs passionnés, n’a toujours pas enfourché sa motoneige à Sudbury.

Et pour cause, la ville du nickel n’a pratiquement aucun sentier d'ouvert et il est interdit de voyager entre les différentes circonscriptions de santé publique.

D’après la carte de la Fédération des clubs de motoneige, la plupart des sentiers demeurent également fermés à travers la province.

Plus au nord, du côté de Timmins, les motoneigistes attendent eux aussi une bordée de neige.

On a fait ce qu’on pouvait faire avec ce qu’on avait présentement. Plusieurs chemins sont ouverts, mais c’est très limité, explique Gilbert Fortin, président du district 14 de la Fédération des clubs de motoneige de l'Ontario.

M. Fortin constate que la saison débute et finit plus tard d’année en année.

L'hiver n'est pas fini! Des années passées, nos sentiers étaient fermés début mars, et désormais les sentiers peuvent être ouverts jusqu’à la fin du mois d’avril, assure Gilbert Fortin.

Un mois de janvier doux

Les deux premières semaines de janvier ont été les plus chaudes jamais enregistrées dans le Nord de l’Ontario, selon Gerald Cheng, météorologue à Environnement et Changement climatique Canada.

La température moyenne de la première moitié du mois de janvier est la plus douce depuis qu’Environnement Canada compile ces mesures. Donc, depuis 1955 à Sudbury et depuis 1938 à Kapuskasing, explique le météorologue.

Toutefois, pas de quoi s'inquiéter pour les passionnés de sports d'hiver. Les températures devraient se rapprocher des normales dans les prochaines semaines, estime Gerald Cheng.

Appel à la prudence

En cette Semaine de sécurité à motoneige, la Police provinciale de l'Ontario (PPO) rappelle aux motoneigistes d'être prudents. Vitesse, consommation d'alcool et conduite sur de la glace fragile sont les trois principales causes de mortalité.

Graphique expliquant qu'il ne faut pas s'aventurer sur la glace lorsqu'il y a moins de 7 centimètres de glace, la pêche sur glace est possible à partir de 10 centimètres de glace, la motoneige à partir de 12 centimètres, les automobiles à partir de 20 centimètres et les camions de poids moyen à partir de 30 centimètres. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Quand s'aventurer sur les cours d'eau?

Photo : Radio-Canada

La PPO recense six décès liés à la pratique de la motoneige depuis le début de la saison en Ontario. Trois d’entre eux sont dus à la traversée de la glace sur la baie Georgienne.

Une partie de la baie Georgienne partiellement gelée.

La Police provinciale de l'Ontario appelle à la vigilance les motoneigistes qui s'aventurent sur des étendues d'eau gelée après la mort d'un homme à Midland Point le 17 janvier.

Photo : Police provinciale de l'Ontario

Ces derniers incidents sont un rappel tragique des risques sérieux liés à la pratique de la motoneige sur les voies d'eau gelées, indique par communiqué de presse Rohan Thompson, commandant provincial de la division de la sécurité routière de la PPO.

Environ 40 % des accidents mortels de motoneige ayant fait l'objet d'une enquête de la Police provinciale de l'Ontario au cours des dix dernières années se sont produits sur des lacs et des rivières.

Rohan Thompson, commandant provincial de la division de la sécurité routière de la Police provinciale de l'Ontario

De son côté, la Fédération ontarienne des clubs de motoneige rappelle dans le même communiqué qu’il est illégal et dangereux de faire de la motoneige sur les sentiers fermés.

La Fédération invite les motoneigistes à consulter sa carte interactive (Nouvelle fenêtre) afin de s’informer des dernières mises à jour.

North Bay ferme tous ses sentiers de motoneige

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound a par ailleurs annoncé que tous les sentiers de la Fédération des clubs de motoneige de l’Ontario et les pistes sur les terres de la Couronne se trouvant dans son district seront fermés à partir de jeudi, et ce, pendant toute la durée du confinement.

Le médecin hygiéniste, le Dr Jim Chirico, dit avoir reçu de nombreuses plaintes concernant des personnes venant d'autres districts pour utiliser les pistes de motoneige locales.

Le Dr Chirico constate également que des groupes de motoneigistes se rassemblent sur les pistes, dans les stationnements et dans d'autres endroits en ne respectant pas une distance de deux mètres et en dépassant les limites de rassemblement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !