•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De retour de promenade, un chien fait une surdose de cannabis

Damir Stipanovic tient un chien dans une cuisine.

Damir Stipanovic et son caniche, Chandler.

Photo : Damir Stipanovic

Radio-Canada

Le propriétaire d’un chiot dit aux propriétaires d’animaux de compagnie de faire attention à ce qu'ingèrent leurs compagnons lors de leur promenade. Son chien âgé de 5 mois a fait une surdose de cannabis, un problème qui prend de l’ampleur, selon une vétérinaire.

La semaine dernière, Damir Stipanovic s’est promené avec son caniche, Chandler, dans la forêt Assiniboine, une grande forêt urbaine de Winnipeg appréciée par les propriétaires de chiens. Damir Stipanovic soupçonne que c’est à ce moment-là que son jeune chien a consommé du cannabis, probablement en mâchouillant un mégot.

Après leur retour, Chandler a fait la sieste, comme d’habitude, selon M. Stipanovic.

À ce moment-là, je ne savais pas que quelque chose clochait. D'habitude, il dort pendant une heure et demie après sa promenade de l’après-midi, dit-il. Ce jour-là, le chien a dormi pendant environ trois heures.

Damir Stipanovic a su qu’il y avait un problème lorsque Chandler s’est mis debout. Ses pieds se croisaient, il vacillait et il tombait sur le museau, poursuit son maître. Il a donc emmené l'animal à l’Hôpital vétérinaire Bridgewater Veterinary Hospital and Wellness Centre.

Le vétérinaire a déterminé que le chien avait fait une surdose de cannabis. Il a donné du charbon à Chandler pour l'aider à régurgiter ce qu'il avait consommé. Damir Stipanovic, lui, s'en est tiré avec une facture de 500 $.

Chandler est maintenant en bonne santé.

Un chien, Chandler, assis dans une cuisine.

Chandler est guéri après sa surdose de cannabis.

Photo : Damir Stipanovic

Un problème de plus en plus fréquent

La vétérinaire de l’Hôpital Bridgewater, Karen Choptain, affirme que les surdoses de cannabis chez les chiens sont devenues particulièrement fréquentes au cours du dernier mois.

Nous avons vu beaucoup plus de cas soupçonnés d’ingestion de marijuana dans les dernières semaines, et la plupart des chiens et des chiots vivent dans des maisons où il n’y a pas [de cannabis], dit-elle.

Cela indique que les ingestions ont lieu pendant les promenades, affirme la vétérinaire.

En décembre, elle voyait environ une surdose par semaine. En janvier, ce chiffre a triplé.

L’intoxication au cannabis peut provoquer plusieurs symptômes chez les chiens, dont la difficulté à marcher, la difficulté à uriner ou des nausées. Tout dépend de la taille du chien.

Parfois, une surdose peut avoir un effet plus grave. On peut arriver au point où les patients sont inconscients, ils ont des crises d’épilepsie, ils ont des anormalités au cœur. Ça peut être très grave, poursuit Karen Choptain.

Toutefois, aucun des chiens qu’elle a traités n’est mort d’une surdose.

La vétérinaire attribue la hausse des intoxications chez les animaux à la légalisation du cannabis, ainsi qu’à une hausse de sorties des Manitobains, qui veulent échapper à l’isolement causé par la pandémie.

Damir Stipanovic voudrait que les consommateurs de cannabis fassent davantage attention et ne laissent pas traîner leurs mégots sur le sol dans les endroits publics.

Karen Choptain a un conseil pour les propriétaires de chiens. Tenez-les en laisse et surveillez-les quand ils fouinent un peu partout pour ne pas qu'ils ingurgitent n'importe quoi. On peut aussi entraîner son chien pour qu'il obéisse à une commande simple comme : "Laisse!" , dit-elle.

Avec les informations de Rachel Bergen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !