•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2,2 M$ pour les Jardins de Métis et le Site historique maritime de la Pointe-au-Père

Un des sentiers des Jardins de Métis mène à la maison d'Elsie Reford.

La maison d'Elsie Reford aux Jardins de Métis (archives).

Photo : Radio-Canada

L'aide financière de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) permettra de soutenir les deux organisations dans la consolidation de leur offre touristique.

Avec 1,9 million de dollars, ce sont les Jardins de Métis qui reçoivent la plus importante part de ces nouveaux investissements fédéraux en tourisme au Bas-Saint-Laurent.

Notre gros projet est d’ouvrir l’arrière-cour des Jardins aux visiteurs.

Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis

On souhaite inviter les visiteurs à explorer toute la beauté de la création , ajoute M. Reford.

Cette invitation pourrait aussi s’étendre durant toute l’année, puisque les Jardins ambitionnent d’offrir des activités en hiver. C’est une dimension qu’on a peu explorée à ce jour. On souhaite à l'avenir être plus accessible dans les douze mois de l’année, donc ça nécessite des améliorations.

La nature s'éveille au printemps, aux Jardins de Métis

La nature s'éveille au printemps, aux Jardins de Métis

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Pour ce faire, les Jardins transformeront un bâtiment déjà existant en un espace, qui sera baptisé le Grand Hall, où il sera possible d’organiser des ateliers, des conférences, des expositions, des ateliers de création, etc.

L’architecture du futur Grand Hall sera signée par l’équipe pluridisciplinaire composée de l’Atelier Pierre Thibault, l'architecte de Rimouski Marie-Hélène Nollet et des ingénieurs de Tetratech.

Un dessin d'architecte du bâtiment

Une esquisse du Grand Hall

Photo : Gracieuseté : Jardins de Métis

À ce Grand Hall s'ajouteront un nouvel atelier de menuiserie, de nouveaux aménagements aux ateliers de jardinage ainsi que la modernisation du pavillon d'accueil du Parc de la rivière Mitis.

Les nouveaux espaces devraient être prêts pour la saison 2022. L’investissement total a été évalué à 2,5  millions.

Mise en valeur de l'Onongada

L’autre favori du jour est le Site historique maritime de la Pointe-au-Père, qui recevra une aide de 305 678 $.

Le site utilisera ce montant pour aménager un parcours extérieur d’interprétation et créer une expérience de réalité augmentée pour la mise en valeur du sous-marin Onondaga.

La visite de l’ancien sous-marin des Forces armées canadiennes est devenue depuis 2009 un des attraits majeurs du site maritime.

Le directeur du site, Serge Guay, se dit particulièrement content du soutien de DEC qui représente plus de la moitié de l’investissement total de plus de 500 000 $.

La nouvelle attraction touristique devrait être offerte aux visiteurs à l’ouverture de la saison estivale 2021.

sous-marin avec une passerelle pour y accéder

Le sous-marin Onondaga, au Site historique maritime de Pointe-au-Père, à Rimouski

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Contexte pandémique

Développement économique Canada ne s'en cache pas, cette aide offerte dans plusieurs régions au secteur touristique sert à pallier les impacts de la pandémie sur une industrie durement éprouvée.

Aux Jardins de Métis, la rénovation des anciens bâtiments était un projet qui était déjà dans les cartons, mais avoue Alexander Reford, la COVID-19 a accéléré la réflexion.

L’achalandage important lors de la saison 2020 a mis en perspective la nécessité d’avoir des infrastructures adaptées aux contraintes sanitaires. Mais, nuance le directeur des Jardins, c’est surtout une réponse optimiste des entrepreneurs en tourisme qui souhaitent innover constamment.

Des bacs de plantes qui ressemblent à des chariots.

Des bouts de jardins à transporter, une installation présentée en 2017 au Festival international des jardins

Photo : Radio-Canada / Xavier Lacroix

Effectivement, malgré la pandémie, les Jardins ont plusieurs projets sur la table dont la préparation du prochain Festival international des Jardins qui se fera sous le thème La Magie est dehors. On est tous conscients depuis quelques semaines de l’importance du dehors, l’importance d’être présents à l’extérieur , observe Alexander Reford.

Au Site historique maritime de la Pointe-au-Père, la réalisation du projet est aussi un cadeau de la pandémie. Ça fait longtemps qu’on pensait un projet avec le sous-marin. La COVID a accéléré les choses , commente M. Guay.

Le gouvernement fédéral estime que ces investissements permettront de créer 16 emplois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !