•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pascal Bonin ne se représentera pas à la mairie de Granby

Pascal Bonin, maire de Granby, lors de la consultation sur l'encadrement de la légalisation du cannabis.

Pascal Bonin, maire de Granby, espère que les gens vont retenir son engagement envers la Ville.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le maire de Granby, Pascal Bonin, ne sollicitera pas un troisième mandat à la tête de la Ville.

Il en a fait l'annonce, lundi, lors d'une conférence de presse.

Celui qui a siégé huit ans comme maire et quatre comme conseiller municipal estime qu'il est temps, pour lui, de tourner la page.

Ma plus jeune m'a annoncé que j'allais être grand-papa pour la première fois, il y a un certain temps, explique le maire. Donc, je veux profiter de cela. Et deuxièmement, pour la démocratie. Je pense qu'après deux mandats, on m'a laissé la chance d'amener ma vision, de faire mes choses. Je pense que j'ai été un maire différent des autres maires qui étaient là avant. La démocratie, c'est ça, et je pense qu'il est temps de passer le flambeau.

Le maire, qui a connu de longues absences au sein du conseil en raison de la maladie, confirme que la santé va super bien, et que cela n'a pas été un facteur qui a pesé dans la balance.

Je pense juste qu'une étoile filante en politique, c'est beau quand ça brille, mais il faut savoir laisser sa place.

J'étais rendu là. Et je pense qu'autant pour la Municipalité que pour moi, c'est la bonne chose.

Pascal Bonin, maire de Granby

Une longue réflexion

Pascal Bonin a amorcé sa réflexion à l'été dernier, mais voulait attendre le moment propice avant d'annoncer sa décision sur la place publique.

Il y a eu le couvre-feu, il y a eu l'ouverture du centre aquatique, il y avait le budget. Je ne voulais pas être une source de distraction, explique-t-il.

Il ne croit d'ailleurs pas poursuivre en politique, que ce soit au municipal ou à un autre palier.

Je pense que ça va mettre un terme à ma carrière politique [...] Je ne pense pas que je serais un atout pour un parti, c'est-à-dire de me concentrer, d'avoir des lignes de parti, de dire des choses que je ne pense pas, ce n'est pas moi. Mais on ne connaît jamais son avenir.

Dans mon cas, c'est une page blanche. Il n'y a pas d'autre poste qui m'a été offert. C'est vraiment une page blanche.

Pascal Bonin, maire de Granby

Cela dit, il estime qu'il lui reste tout de même plusieurs projets à mener à terme, que ce soit le projet du centre-ville, du Palace et celui de ville intelligente,

Pascal Bonin espère que les gens vont retenir de son passage à la mairie l'image d'un homme engagé, énergique, qui avait un côté souvent plus artistique que gestionnaire, avec des projets hors normes.

Qu'est-ce qui va ressortir? Un centre aquatique? Une pancarte de Superman? Un éléphant rose? Ça peut être tellement de choses, et ce qui est le fun, c'est que chaque projet fait sourire. Ce qui va ressortir, seule l'Histoire va le dire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !