•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fillette morte à Laval : la mère libérée sous conditions

Un périmètre de sécurité.

Le Service de police de Laval a établi un poste de commandement devant la résidence où s'est joué le drame.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Lauzon

Radio-Canada

La femme accusée de voies de fait et de négligence criminelle causant la mort de sa fillette de 7 ans a été libérée lundi sous conditions. Elle doit faire un dépôt de 1000 $ et remettre son passeport aux autorités.

La mère de la fillette morte le 3 janvier dans des circonstances nébuleuses a été arrêtée et accusée vendredi. On ne peut l'identifier en raison d'une ordonnance de la cour.

En plus de l’enquête du Service de police de Laval (SPL), la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a fait savoir qu'elle mènerait ses propres enquêtes sur ce drame.

La victime, gravement mutilée, avait été transportée d'urgence du domicile familial à l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, où son décès avait été constaté.

Cette tragédie a semé la consternation dans la population, particulièrement dans le quartier Chomedey de Laval, où elle vivait.

Avec des informations de Geneviève Garon

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.