•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Couvre-feu : près de 1500 constats d'infraction remis au Québec en une semaine

Un policier de la Ville de Québec remet un constat d'infraction.

Un policier du SPVQ remet un constat d'infraction.

Photo : Radio-Canada / Steve Jolicoeur

Les différents corps policiers du Québec ont remis 1429 constats d'infraction la semaine dernière, entre le 11 et le 17 janvier, à des personnes qui ne respectaient pas le couvre-feu.

De ce nombre, 353 contraventions ont été données par des policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et 83 par le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), selon le bilan dévoilé par les corps policiers des plus grandes villes du Québec, lundi matin.

La Sûreté du Québec a de son côté émis 499 constats en lien avec le couvre-feu, au cours de la dernière semaine.

Pour leur part, les policiers de Sherbrooke et Gatineau en ont délivré respectivement 82 et 41 durant la même période.

Quelques cas ont d'ailleurs été médiatisés, dont celui d'un homme de Charlevoix qui a reçu un constat d'infraction de 1550 $, samedi soir, après avoir un peu trop profité de son exemption de travailleur essentiel pour déroger au couvre-feu imposé dans la province.

Cette même soirée, vers minuit, le Service de police de la Ville de Lévis est de son côté intervenu pour mettre fin à un rassemblement illégal à l'hôtel Days Inn de Saint-Nicolas.

Les policiers, qui répondaient à un appel anonyme, ont constaté la présence de plusieurs jeunes dans une chambre d'hôtel. Bien qu'ils aient collaboré avec les policiers, six jeunes ont reçu un constat d'infraction pour non-respect des consignes liées aux rassemblements.

« Rester à la maison » fait son chemin

Selon les statistiques, le message de « rester à la maison entre 20 h et 5 h » semble néanmoins faire son chemin chez les Québécois.

Au cours du premier week-end de l'imposition d'un couvre-feu, les différents corps de police du Québec ont en effet remis 740 constats d'infraction en seulement deux jours.

En d'autres termes, plus du tiers des constats d'infraction reçus par des Québécois pour non-respect du couvre-feu ont été délivrés les 9 ou 10 janvier, lors des deux premiers jours de l'entrée en vigueur de cette mesure.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, avait alors qualifié les deux premières nuits que le Québec a passées en couvre-feu de « franc succès  ».

Une partie des 740 constats avait cependant été distribuée lors des manifestations tenues dans plusieurs villes de la province pour protester contre l'instauration du couvre-feu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !