•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des investissements d’Ottawa en tourisme

Une structure de bois indique où se trouve l'entrée du Moulin des pionniers.

L'entrée du Moulin des pionniers

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

La pandémie ébranle lourdement le domaine touristique. Pour favoriser sa relance, le gouvernement canadien injectera environ 1,6 million de dollars dans quelques projets régionaux.

C’est la municipalité de Péribonka qui aura droit à la part du lion. Elle recevra 1 050 000 $. Cet argent permettra de développer un pôle touristique sur place. Le projet comprendra une place centrale et un bâtiment permanent.

La municipalité de Péribonka se dresse sous un ciel bleu.

La municipalité de Péribonka en période estivale

Photo : Radio-Canada

Quant à la Corporation du Moulin des Pionniers, de La Doré, elle touchera 450 000 $ pour bonifier son offre touristique en misant sur de nouvelles infrastructures destinées aux familles.

Enfin, une somme de près de 100 000 $ permettra de modifier l’espace de baignade du Village Vacances Petit-Saguenay en y ajoutant une section chauffée et des espaces de détente.

Le gouvernement canadien soutient que ces divers projets vont mener à la création de trois emplois autant à Péribonka qu’à La Doré. Du côté de Petit-Saguenay, Ottawa prévoit plutôt l’ajout de deux postes supplémentaires.

La ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, accorde une entrevue à distance.

La ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly

Photo : Radio-Canada

La ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, souligne que les projets ont été sélectionnés avec soin.

Elle mentionne qu’ils ont été choisis parce qu’ils sont non seulement porteurs, mais aussi en raison du fait qu’ils jouissent de solides appuis au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Cette élue est bien consciente que le secteur touristique est actuellement au point mort en raison de la pandémie.

Par contre, à son avis, il importe de se préparer pour la relance dès maintenant.

Il faut travailler sur le développement des attraits, précise Mme Joly, avec conviction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !