•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

20 cas de COVID-19 liés à l’abattoir Nadeau de Saint-François-de-Madawaska

Un camion de transport de la compagnie Nadeau.

L'usine de Nadeau Ferme Avicole doit fermer en raison d'une éclosion de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

Radio-Canada

L’abattoir Nadeau Ferme Avicole de Saint-François-de-Madawaska est forcé de fermer son usine jusqu’à au moins vendredi en raison d’une éclosion de COVID-19.

La médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick Jennifer Russell confirme qu’au moins 20 cas sont liés à l’éclosion de l’abattoir.

Un premier dépistage de masse à l’usine a été effectué vendredi dernier et une autre clinique est prévue mardi selon la Dre Russell.

La fermeture va permettre d’effectuer un nettoyage en profondeur des installations et de compléter la recherche de contacts étroits.

L’industrie solidaire

Nadeau Ferme Avicole est un abattoir du groupe MapleLodge Farm, une entreprise ontarienne. Environ 300 personnes y travaillent.

Son concurrent, le Groupe Westco de Clair, se montre toutefois solidaire. Selon le président-directeur général Thomas Soucy, l’éclosion aurait tout aussi bien pu se produire au sein de son entreprise.

Thomas Soucy PDG du Groupe Westco.

Thomas Soucy PDG du Groupe Westco.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

On est très préoccupés, personne n’est à l’abri, ça aurait pu arriver chez nous. On a des camionneurs qui vont dans les autres provinces, on a des employés du Québec, note M. Soucy.

Dans une entrevue accordée dimanche à l'antenne du Téléjournal Acadie, Thomas Soucy signalait que les deux entreprises avicoles ont mis sur pied un plan si l’une des usines devait fermer.

Il faut quand même nourrir la population du Nouveau-Brunswick et de l’Atlantique. La dernière chose qu’on veut faire c’est être obligés d’euthanasier des poulets dans des fermes.

Thomas Soucy, PDG du Groupe Westco

Le directeur de Nadeau Ferme Avicole, Yves Landry, a confirmé à Radio-Canada lundi que les volailles destinées à l'abattoir de Saint-François-de-Madawaska seront redistribuées dans d'autres abattoirs, incluant celui de Sunnymel à Clair, mais aussi en Nouvelle-Écosse, au Québec et en Ontario.

En décembre, les deux abattoirs néo-brunswickois avaient transformé du poulet à la suite de la fermeture d’une usine en Nouvelle-Écosse aux prises avec une éclosion de COVID-19.

Avec les informations des émissions La Matinale et le Téléjournal Acadie ainsi que de Bernard Lebel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !