•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le F.-A.-Gauthier devrait être de retour à la fin février

Le navire sur le fleuve.

Le traversier F.-A.-Gauthier est hors service depuis le mois de novembre (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada

Après plusieurs semaines d’attente, le traversier F.-A.-Gauthier entre en cale sèche au chantier Davie de Lévis. Selon la Société des traversiers du Québec (STQ), si tout se passe bien, le navire pourrait reprendre les traversées entre Matane et la Côte-Nord à la fin du mois de février.

Depuis le plus récent bris au système de propulsion à la mi-novembre, le traversier était accosté au port de Trois-Rivières en attendant qu'une place se libère au chantier Davie.

Il s'agit du second bris majeur relié au système de propulsion. Le premier, survenu en 2019, avait forcé la Société des traversiers du Québec à ne plus utiliser le navire pendant plus d'un an.

La STQ a refusé de nous accorder une entrevue à ce sujet, mais précise cependant que les travaux qui s'amorceront consistent à remplacer un joint d'étanchéité.

Les traversées du Saaremaa annulées

De son côté, le Saaremaa, qui a pris la relève du F.-A.-Gauthier, est cloué à quai, lundi, pour une deuxième journée consécutive en raison des conditions de navigation défavorables.

Environnement Canada a publié un avertissement de coups de vent pour la portion de l'estuaire située entre la Pointe-à-Michel, près de Pessamit, et Pointe-des-Monts, près de Godbout. Des vents entre 45 et 65 km/h et des vagues de deux mètres y sont attendus.

Des vagues de trois à quatre mètres sont d’ailleurs prévues dans le secteur à l'est de Pointe-des-Monts, dans le golfe du Saint-Laurent.

La Société des traversiers du Québec (STQ) a également annulé ses traversées entre Matane et la Côte-Nord, dimanche, en raison des conditions météo défavorables.

Avec la collaboration de Michel-Félix Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !