•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fonctionnaires albertains sous-payés à cause d'un nouveau programme de paie

Une image de l'Assemblée législative de l'Alberta.

Des fonctionnaires albertains ne reçoivent pas la totalité de leur salaire depuis que le gouvernement a mis en œuvre un nouveau système de gestion des paies.

Photo : Radio-Canada / Genevieve Tardif-Edm

Radio-Canada

Des fonctionnaires albertains ont été sous-payés pendant des semaines après l’introduction d’un nouveau système de gestion des paies par le gouvernement provincial.

La province a confirmé à CBC/Radio-Canada que la transition à grande échelle vers le programme 1GX (One Government eXperience), en décembre, a engendré des erreurs pour un petit pourcentage d’employés du gouvernement albertain.

Selon Service Alberta, environ 531 employés ont rapporté des problèmes au niveau de leur paie.

Nous comprenons les préoccupations des employés et travaillons à les résoudre le plus rapidement possible. Nous avons bon espoir que ces problèmes ne s’étaleront pas sur le long terme, explique un porte-parole de Service Alberta dans une déclaration écrite.

De son côté, le Syndicat des employés provinciaux de l'Alberta (AUPE) croit plutôt que jusqu’à 5000 employés pourraient être affectés par les problèmes engendrés par le nouveau système de paie.

Dans certains cas, des employés rapportent que jusqu’à 40 % du montant de leur paie est manquant tandis que d’autres n’ont pas été payés pour les heures supplémentaires effectuées les soirs ou les fins de semaine.

Les départements touchés incluent entre autres les services sociaux et le service de la pêche et de la faune sauvage.

Nous ne voulons certainement pas que cela ait l'air de ce qui s'est passé avec le système Phénix. Ce fiasco a fait en sorte que des dizaines de milliers de fonctionnaires ont été surpayés, sous-payés ou pas payés du tout à cause d’un nouveau système de paie truffé de problèmes, affirme Susan Slade, vice-présidente du Syndicat des employés provinciaux de l'Alberta.

Le système 1GX est un ensemble d’applications opérationnelles servant à intégrer les services au sein de l'appareil gouvernemental albertain. Il gère entre autres les paiements et les factures des employés et des fournisseurs de services grâce à différents logiciels.

L’AUPE affirme que les gestionnaires et les travailleurs n’ont pas reçu la formation nécessaire à l’utilisation du nouveau système avant sa mise en œuvre à l’été 2020.

Selon des documents de Service Alberta, la mise en service du programme a coûté 79,6 millions de dollars au cours du dernier exercice financier.

Il est clair que ce système n’est pas capable de gérer la complexité d’effectifs de 20 000 salariés, croit Susan Slade.

Il n’aurait pas dû être introduit tout de suite, ajoute-t-elle.

Le syndicat affirme qu’il s’attend à ce qu’un nombre important de griefs soient déposés si les problèmes ne sont pas résolus rapidement.

En 2018-2019, le gouvernement albertain a payé plus d’un million de factures de manière électronique, ce qui représente environ 85 % de toutes ses factures. Son objectif est d’augmenter cette proportion à 92 % d’ici 2023.

Avec les informations d'Elise von Scheel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !