•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J.A Laporte Fleurs et Pépinière d’Orléans ferme ses portes

Jean et Estelle Laporte sourient devant la caméra.

L'entreprise familiale a ouvert ses portes en 1960.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté : J.A Laporte Fleurs et Pépinière

J.A Laporte Fleurs et Pépinière d’Orléans ferme ses portes pour de bon. C’est ce qu’ont annoncé ses propriétaires dans une déclaration vendredi.

C’est en 1960 que l’entreprise familiale a vu le jour, raconte son propriétaire et président Jean Laporte. Au départ, ses parents produisaient des légumes. Ça a changé, ça a évolué à produire de la fleur, de l’arbuste, dit-il.

Après ses études universitaires, en 1982, M. Laporte a pris les rênes de l’entreprise.

C’est 60 ans d’activité plus tard que J.A Laporte Fleurs et Pépinière dit au revoir à ses employés et ses clients. Ça n’a pas été une décision qu’on a prise à la légère, insiste M. Laporte. Ça fait déjà une couple d’années […] qu’on parle de la retraite.

La décision de mettre la clé sous la porte a été prise à la fin de l’automne. La pandémie n’a pas été la raison, mais elle a mis la dernière goutte dans le vase, explique M. Laporte.

L’entreprise a connu des ventes inférieures aux années précédentes. Le propriétaire estime que l’année 2020 lui a permis de prendre conscience que le temps était venu de fermer boutique.

Ça n’a pas été une décision facile, ça a été une décision qu’on a prise pour la famille, pour le bon de notre famille, mais on va absolument manquer [aux] gens et les gens vont nous manquer.

Jean Laporte, propriétaire et président de J.A Laporte Fleurs et Pépinière

Les propriétaires ont tenu à remercier leurs employés dont certains cumulent plusieurs années de service. Ça nous a fait de la peine parce qu’il y a des employés que ça fait au-dessus de 30 ans qu’ils travaillent pour nous, dit le propriétaire. C’était des employés oui, mais c’est devenu des amis.

Depuis l’annonce au public vendredi, M. Laporte note un support extraordinaire qui fait chaud au cœur de la part de la clientèle.

Jean ainsi que sa femme Estelle Laporte pourront profiter d’un peu de repos au printemps qui est habituellement très achalandé. En étant un commerce familial comme on l’était, moi-même, mon épouse [et] mes enfants étaient toujours sur le plancher, souligne M. Laporte.

Parfois 7 jours sur 7 et plus d’une dizaine d’heures par jour, les propriétaires travaillaient pour l’entreprise.

Bien que leur quotidien sera désormais moins occupé, M. et Mme Laporte n’envisagent pas la retraite à temps plein. On est trop jeunes encore pour prendre une retraite complète, lance M. Laporte.

Selon lui, ce sont 2500 variétés de plantes qui étaient vendues en magasin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !