•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expansion rapide pour les Serres bleues, à Chapais

Les tomates des Serres bleues, à Chapais, sont arrivées sur le marché fin décembre.

Les tomates des Serres bleues, à Chapais, sont arrivées sur le marché fin décembre.

Photo : Gracieuseté

À peine démarrées, les Serres bleues, situées à Chapais, multiplieront leur capacité de production par sept. L’entreprise prévoit mettre en place un plan d’expansion qui s’étendra jusqu’en 2022.

L'entreprise exploite 3,2 hectares, produira 66 tonnes de tomates par semaine lorsqu’elle aura atteint sa pleine capacité de production pour un total de 1800 tonnes pour la première année de production.

Lorsque l’agrandissement sera terminé, les Serres bleues auront une surface de production de 21 hectares.

La propriétaire, Vicky Lavoie, estime qu'une entreprise de production maraîchère moyenne comme la sienne exploite des serres d'entre 3 à 8 hectares.

On va devenir un joueur qui tient sa place, effectivement, dit-elle.

La configuration des futures serres est déjà entamée, en 2021, et Vicky Lavoie envisage de construire sept ou huit hectares. La suite du projet se ferait en 2022.

Les serres, on ne peut pas en construire en hiver parce que lorsque l’on met les toiles, si la serre n’est pas chauffée, les toiles peuvent s'écraser. On va essayer d’aller le plus vite possible et si on se fait prendre par le temps, dû aux délais de permis et tout, on va terminer au printemps suivant.

Les Serres bleues et l'usine de cogénération à Chapais.

Les Serres bleues et l'usine de cogénération à Chapais

Photo : Gracieuseté

Croissance fulgurante

Les Serres bleues ont récolté leurs premières tomates à la fin du mois de décembre. La production avait commencé cet automne alors que la construction des premières serres s’est faite l’été dernier.

L’entreprise mise sur son partenariat avec Savoura pour la distribution de ses tomates en vigne.

Notre relation avec Savoura est excellente, leur expertise est grande ainsi que leur marque de commerce. Nous avons construit les serres très rapidement et ce n’était pas notre premier secteur d’activité. Ça prenait des gens pour faire la vente et la distribution et nous n’aurions jamais réussi à construire l’entreprise aussi rapidement si nous n’avions pas eu Savoura. Ça a accéléré beaucoup de choses, laisse savoir Vicky Lavoie.

L'entreprise a créé environ 30 emplois et est toujours à la recherche de plus de personnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !