•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Grande-Bretagne organisera le sommet du G7 en juin

Boris Johnson.

Le premier ministre britannique Boris Johnson souhaite utiliser la présidence du G7 pour forger un consensus sur la nécessité de la reprise de l'économie mondiale après la pandémie de coronavirus.

Photo : Getty Images / WPA Pool

Reuters

La Grande-Bretagne a annoncé son intention d'accueillir en juin, dans un village de Cornouailles, la première réunion du G7 depuis près de deux ans.

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, souhaite utiliser la présidence du G7 pour forger un consensus sur la nécessité de la reprise de l'économie mondiale après la pandémie de coronavirus.

Le coronavirus a sans aucun doute été la force la plus destructrice que nous ayons vu depuis des générations, et le plus grand test pour l'ordre mondial dont nous ayons fait l'expérience, a déclaré Boris Johnson dans un communiqué.

La Grande-Bretagne a été durement touchée par la crise sanitaire et compte le bilan le plus lourd d'Europe avec plus de 88 000 décès.

L'an dernier, le sommet du G7, qui devait être accueilli par le président américain Donald Trump, a été annulé à cause de la pandémie.

Les dirigeants de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne, de la France, de l'Italie, des États-Unis, du Japon et du Canada ne se sont pas rencontrés depuis le sommet organisé à Biarritz 2019.

Boris Johnson a aussi convié l'Australie, l'Inde et la Corée du Sud à participer au sommet qui se déroulera dans le village de Carbis Bay en Cornouailles, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !